Le premier ministre Justin Trudeau à Charlottetown le 23 novembre dernier.

Esclavage en Libye : Trudeau appelle l'international à faire plus

OTTAWA - Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a appelé dimanche la communauté internationale à «en faire davantage» contre l’esclavage de migrants africains en Libye, qu’il a jugé «odieux et méprisable».

«Le Canada refuse de rester silencieux face à de telles atrocités inhumaines», a assuré M. Trudeau dans une déclaration publiée sur le site du gouvernement.

«Même s’il est clair que le gouvernement libyen fait enquête sur cette horrible injustice et que les organismes humanitaires déploient leurs efforts pour aider les victimes, il faut en faire davantage pour répondre à cette situation», a ajouté le Premier ministre.

«Nous appelons encore une fois tous les Etats membres des Nations Unies à mettre en oeuvre et à respecter le Protocole visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants. Nous devons travailler ensemble afin de faire reconnaître et de protéger les droits de la personne et la dignité de tous», a-t-il poursuivi.

Un documentaire de la chaîne de télévision américaine CNN a exposé l’existence de ventes d’esclaves près de Tripoli, provoquant une vague d’indignation dans le monde entier.

Le gouvernement libyen d’union nationale (GNA) a annoncé qu’il avait ordonné une enquête dont les conclusions «ne sauront tarder».