D'après un document du département de la Défense publié jeudi, près de 2300 soldats américains sont morts et plus de 20 400 ont été blessés en Afghanistan depuis fin 2001.

Deux soldats américains tués en Afghanistan

KABOUL — Deux soldats américains ont été tués vendredi en Afghanistan, a annoncé l'OTAN, alors qu'États-Unis et talibans mènent depuis des mois des pourparlers de paix.

La mission «Resolute support» de l'OTAN, dans un communiqué, n'a pas précisé les lieux ni les circonstances de leur mort, seulement qu'ils étaient «en opération».

D'après un document du département de la Défense publié jeudi, près de 2300 soldats américains sont morts et plus de 20 400 ont été blessés en Afghanistan depuis fin 2001, quand une coalition internationale menée par les États-Unis a chassé les talibans du pouvoir.

Le nombre de morts américains a toutefois fortement chuté après 2014, quand la mission de combat de l'OTAN s'est achevée pour être remplacée par une mission de conseil et de formation des forces afghanes (Resolute support).

Les États-Unis, au sommet de leur présence, ont compté jusqu'à 100 000 militaires en Afghanistan. Quelque 14 000 s'y trouvent encore dans le cadre de Resolute support, qui voit aussi Washington fournir un important soutien aérien aux troupes afghanes.

Après plus de 17 ans de présence et une situation qui empire sur le terrain, les États-Unis cherchent à s'extraire de leur plus longue guerre à l'étranger.

Depuis l'été dernier, plusieurs sessions de négociations bilatérales se sont tenues entre responsables américains et une délégation talibane à Doha, dont la dernière session s'est conclue le 12 mars.

L'émissaire américain Zalmay Khalilzad avait à cette date fait état de «vraies avancées», évoquant un «accord préliminaire» sur les «garanties» que les talibans doivent fournir en matière de contreterrorisme et sur le «retrait des troupes» américaines.

Alors que les autorités afghanes se plaignent d'être tenues à l'écart des négociations, de nombreux Afghans craignent que le gouvernement ne s'effondre si les troupes américaines se retirent, ce qui pourrait permettre aux talibans de revenir au pouvoir et déclencher une nouvelle guerre civile.