India Godman, survivante de la tuerie survenue dans le club de nuit The Pulse à Orlando, serre dans ses bras Tanzil Philip, 16 ans, une élève de l’école secondaire Stoneman Douglas High School, de Parkland.

Des survivants de la fusillade en Floride en route vers le capitole de l’État

PARKLAND, Flo. — Un groupe de survivants de la fusillade survenue dans une école secondaire de la Floride se dirigeait vers l’Assemblée législative de l’État, mardi, afin de faire pression sur les élus pour qu’ils resserrent les contrôles sur les armes à feu.

Environ une centaine d’élèves sont partis de Coral Springs en autocar, mardi après-midi, et devraient arriver à Tallahassee en soirée, un trajet de plus de 640 kilomètres.

Ils prévoient tenir un rassemblement mercredi, au capitole, et espèrent convaincre les deux chambres contrôlées par les républicains de passer à l’action. Ce jour-là, cela fera exactement une semaine qu’un tireur a fait irruption dans l’école secondaire Marjory Stoneman Douglas à Parkland, faisant 17 morts.

Leur initiative pour resserrer les règles sur les armes à feu pourrait s’avérer difficile. La Floride a l’habitude d’élargir — et non de restreindre — les droits des propriétaires d’armes à feu. Certains républicains se sont toutefois dits ouverts à étudier des projets de loi.

Le sénateur républicain Bill Galvano, prochain président du Sénat de la Floride, a déclaré que la chambre se préparait à étudier un projet de loi qui, entre autres, hausserait l’âge d’achat des armes à feu à 21 ans et imposerait une période d’attente pendant l’achat de n’importe quel type d’armes. Ce projet de loi interdirait aussi les accélérateurs de tir («bump stocks»), un équipement qui permet à l’arme de tirer plus rapidement.

Les élèves de Parkland devraient rencontrer mercredi les dirigeants des deux chambres de l’État, dont le président actuel du Sénat, Joe Negron, et le président de la Chambre des représentants, Richard Corcoran.

«Nous devons nous assurer que tout fonctionne et apprendre de l’expérience», a affirmé M. Galvano.

D’autres rassemblements en Floride

Les élèves d’une autre école secondaire avaient organisé mardi une manifestation en appui aux survivants de cette tuerie.

Des images prises d’un hélicoptère montraient plusieurs dizaines de personnes à l’extérieur de l’école secondaire West Boca Raton, qui semblaient se rendre à l’école de Parkland.

Une distance d’environ 17 kilomètres sépare les deux établissements.

D’autres élèves de l’école secondaire Fort Lauderdale ont aussi pris la rue, brandissant des pancartes où l’on pouvait lire notamment : «Notre sang est sur vos mains».