Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo et le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard ont discuté «d’un plan de limitation des voyages non essentiels par notre frontière commune.

Coronavirus : Washington et Mexico étudient une fermeture partielle de leur frontière

WASHINGTON — Les États-Unis et le Mexique prévoient de fermer leur frontière commune aux voyages non essentiels pour tenter de freiner la propagation du nouveau coronavirus, a indiqué jeudi soir le département d’État.

Des mesures similaires doivent entrer en vigueur samedi à la frontière Nord des États-Unis avec le Canada.

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo et le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard ont discuté «d’un plan de limitation des voyages non essentiels par notre frontière commune, en réponse à la pandémie de Covid-19», a déclaré la porte-parole du département d’État américain, Morgan Ortagus.

Les chefs de la diplomatie des deux pays ont «parlé de l’importance de créer une stratégie nord-américaine uniforme pour réduire les risques en matière de santé publique pour nos communautés et répondre conjointement de manière plus efficace aux défis croissants», a-t-elle ajouté.

Dans un tweet, M. Pompeo a indiqué avoir travaillé avec son homologue mexicain «sur des limitations de voyage» afin de «protéger les concitoyens» des deux pays de la maladie Covid-19.

«Ensemble, nous pouvons réduire les risques pour la santé publique et donner la priorité au commerce transfrontalier essentiel», a-t-il ajouté.

M. Ebrard a de son côté tweeté qu’il révèlerait vendredi les détails de cette fermeture de la frontière.

Les États-Unis, où la maladie se propage rapidement, ont déjà interdit l’entrée de leur territoire aux voyageurs venant de la plupart des pays d’Europe - continent le plus touché par l’épidémie et où elle progresse le plus rapidement —, de Chine - berceau de la pandémie — et d’autres pays du monde.