La chaîne de manifestants, brandissant des drapeaux basques rouges à croix blanche et verte, a relié les villes de Saint-Sébastien et Vitoria, la capitale administrative régionale, en passant par Bilbao, la métropole économique.

Chaîne humaine de 202 km au Pays basque

Quelque 175 000 personnes, selon les organisateurs, ont participé dimanche à une chaîne humaine de 202 kilomètres à travers le Pays basque espagnol pour revendiquer le droit à l’autodétermination de la région.

La chaîne de manifestants, brandissant des drapeaux basques rouges à croix blanche et verte, a relié les villes de Saint-Sébastien et Vitoria, la capitale administrative régionale, en passant par Bilbao, la métropole économique. Selon la plateforme Gure Esku Dago («C’est entre nos mains»), 5000 volontaires ont aidé à la logistique de l’événement, et un millier d’autobus ont été nécessaires pour transporter tous les manifestants. Les autorités basques n’ont pas communiqué de chiffre de participants. «Nous avons prouvé que nous voulons décider l’avenir politique de ce pays», s’est félicité le porte-parole de Gure Esku Dago, Angel Oiarbide, dans un manifeste qu’il a lu devant la foule à Vitoria.