Moment d'angoisse

Les 34 passagers d'un vol d'Air Canada Express à Bagotville ont vécu un moment angoissant, dimanche matin, lorsque l'un des deux moteurs du Dash-8 s'est tout bonnement arrêté en plein vol. L'appareil est revenu à l'aérogare de Bagotville, où il a effectué un atterrissage d'urgence.
Quelques minutes après le départ, des passagers ont remarqué que l'avion à hélices semblait éprouver des difficultés. Rapidement, le pilote a coupé l'alimentation au moteur droit. Il n'a pas fallu beaucoup de temps pour que les passagers se rendent compte du problème.
Après avoir constaté la difficulté et communiqué avec les autorités, le pilote s'est adressé aux passagers afin de les rassurer. Il a indiqué qu'il effectuait demi-tour afin de regagner le tarmac de l'aéroport de Bagotville, précisant toutefois qu'il n'y avait aucun problème à voler avec un seul moteur. « Peu de temps après le décollage, les membres d'équipage ont remarqué que quelque chose n'allait pas avec l'un des moteurs de l'appareil. Ils ont décidé de revenir sur leurs pas et d'atterrir à Bagotville. Il était important d'assurer la sécurité des passagers et des membres de l'équipage », a expliqué Terry Lake, porte-parole d'Air Canada, lors d'un entretien téléphonique.
À l'approche de l'avion, toutes les mesures de sécurité avaient été prises, à l'aérogare de Bagotville, afin de pallier à toutes les difficultés possibles. Les camions et les équipes d'urgence étaient en place.
Finalement, tout s'est bien déroulé. Personne n'a été blessé ou même véritablement inquiété dans cette petite tourmente.
Les passagers ont attendu patiemment au chaud le temps qu'un autre avion puisse les amener vers Montréal.
Pour l'instant, l'avion demeurera cloué au sol jusqu'à ce que les inspections mécaniques soient réalisées et que l'entreprise puisse obtenir la garantie que l'appareil peut à nouveau voler en toute sécurité.