Quarante pour cent de la demande n’est pas encore comblée par Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean aide 7600 personnes chaque mois

Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean a répondu à 47 684 demandes d’aide alimentaire par mois, au cours de la dernière année, ce qui représente 7600 personnes différentes. Ce chiffre pourrait être beaucoup plus important, car selon la directrice adjointe Crystel Gilbert, 40 % de la demande n’est pas encore comblée.

Le Bilan-Faim 2019 a été publié, mardi. En plus d’y dévoiler que le nombre de demandes a augmenté comparativement à l’an dernier, Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean note également que certaines catégories de population « qu’on pensait plus à l’abri » doivent maintenant faire appel aux paniers de provisions pour se nourrir.

En effet, l’organisme mentionne que malgré le contexte socioéconomique du Québec qui pourrait laisser croire à une meilleure situation pour la population, « le plein emploi et les politiques publiques en place ne parviennent pas à éradiquer la faim dans la province ».

Il considère les célibataires comme étant les « grands oubliés de ces politiques », eux qui représentaient 57 % des ménages à avoir eu recours aux paniers de provisions dans la région. « Chez la population active (18 à 64 ans) ayant eu recours aux services de paniers de provisions, 9,6 % d’entre eux occupaient un emploi pour la même période au Saguenay-Lac-Saint-Jean, une proportion qui demeure relativement élevée cette année encore », écrit Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean dans un communiqué émis mardi.

Lors d’un entretien avec Le Quotidien, la directrice adjointe a rappelé que les intervenants tentent le plus possible de recommander à des organismes connexes les gens qui ne peuvent pas être pris en charge par Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean, faute de denrées alimentaires. C’est pourquoi l’organisme essaie de déployer encore plus le Programme de récupération en supermarché, mis en place par les Banques alimentaires du Québec, et qui a permis d’amasser plus de 6,5 millions de kilos de denrées au Québec en 2018 et 2019.

Une amélioration envers l’aide aux aînés a également été notée, comme en témoignent notamment les 3281 repas offerts par les popotes roulantes.

À la grandeur de la province, les banques alimentaires répondent à 1,9 million de demandes mensuellement, ce qui représente 500 000 personnes aidées.