Patrick Groulx est l’humoriste qui a attiré la plus grande foule lors du Festival d’humour d’Alma, avec quelque 3000 spectateurs, samedi, à la Place Cogeco.

Mission accomplie pour le Festival d'humour d'Alma

La deuxième édition du Festival d’humour d’Alma se rapproche de l’objectif des 10 000 spectateurs que s’était fixé l’organisation, selon les premières constatations du fondateur de l’événement, Maxime Fortin, qui ne pouvait cependant dire si l’événement sera de retour l’an prochain.

Le festival a pu bénéficier de plusieurs journées au temps clément, de jeudi à dimanche, pour ses activités extérieures et les spectacles présentés à la Place Cogeco, ce qui a eu un impact positif sur l’achalandage.

« Notre bilan final pour cette deuxième édition n’est pas fait, mais très humblement, on doit se rapprocher du 10 000 », a souligné Maxime Fortin, lors d’un entretien téléphonique avec Le Quotidien, lundi.

Patrick Groulx est l’humoriste qui a attiré la plus grande foule, avec quelque 3000 spectateurs, samedi. Environ 2500 personnes se sont déplacées dimanche pour écouter les blagues de Jean-François Mercier. Vendredi, l’humoriste Korine Côté a également attiré nombre de festivaliers. Mario Jean faisait aussi partie des têtes d’affiche du festival.

Patrick Groulx est l’humoriste qui a attiré la plus grande foule lors du Festival d’humour d’Alma, avec quelque 3000 spectateurs, samedi, à la Place Cogeco.

Cette édition a pris des airs de « réunion de famille », a souligné l’organisateur, alors que plusieurs humoristes ont choisi de passer la fin de semaine à Alma pour profiter du festival. Après les spectacles, la microbrasserie Lion bleu, où des baladodiffusions étaient enregistrées en journée, devenait le repaire des artistes en soirée.

L’ajout d’activités familiales a en outre permis de dynamiser le centre-ville pendant les journées du festival, au plaisir des commerçants qui ont bénéficié de l’achalandage.

Une troisième édition ?
S’il peut dire mission accomplie pour cette deuxième édition de l’événement, Maxime Fortin ne pouvait confirmer, dimanche, si le Festival d’humour d’Alma connaîtra une troisième édition.

« Il faudra faire le bilan financier et évaluer le tout avec les instances publiques et nos partenaires », a-t-il précisé. Après deux bougies soufflées, il espère que l’événement sera en mesure de mettre la main sur des subventions qui permettraient d’assurer la survie de l’événement.

Près de 10 000 personnes ont assisté aux différents spectacles d’humoristes présentés lors de la deuxième édition du Festival d’humour d’Alma, selon le fondateur de l’événement, Maxime Fortin.

« Les commentaires que nous avons reçus sont positifs et il faudra prendre un peu de recul », a ajouté celui qui croit que les deux éditions démontrent qu’un marché est bel et bien présent pour un festival d’humour dans la région. Le fondateur précise que l’avenir du festival devrait être connu d’ici les Fêtes.