La candidature de Mireille Jean dans Chicoutimi pour les élections d’octobre a été officialisée dimanche à l’occasion de l’assemblée d’investiture du Parti québécois, tenue à la Marina de Chicoutimi.

Mireille Jean officiellement candidate

La candidature de la députée de Chicoutimi, Mireille Jean, en vue des prochaines élections provinciales a été officialisée à l’occasion de l’investiture du Parti québécois (PQ) qui s’est déroulée dimanche.

« J’ai appris à la dure, mais aujourd’hui, après moins de deux ans, je suis prête plus que jamais à relever les défis qui m’attendent », a déclaré la députée, dans un discours de 40 minutes devant la soixantaine de militants rassemblés à la Marina de Chicoutimi à l’occasion de l’assemblée d’investiture, qui suivait l’assemblée générale annuelle du PQ dans la circonscription.

La députée avait fait un peu plus tôt son entrée sous une musique triomphante accompagnée des applaudissements des militants. Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a souligné l’engagement de sa collègue, suivi du député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, via une conversation FaceTime diffusée sur projecteur, lui qui se trouvait à Montréal.

La députée a livré un discours empreint de franchise et d’anecdotes, pendant lequel elle a dressé le bilan de ses premiers pas en politique provinciale depuis son élection, le 11 avril 2016.

La transition en politique active, pour cette entrepreneure, n’a pas été chose facile, a-t-elle répété, en précisant toutefois qu’elle adorait aujourd’hui sa nouvelle vie. Le départ de Pierre Karl Péladeau, moins d’un mois après avoir fait campagne avec lui pendant l’élection partielle, l’a déboussolée, comme plusieurs autres de ses collègues.

La transition avec Jean-François Lisée n’a pas été évidente non plus, a partagé la députée. « Après coup, je peux vous dire que mon opinion par rapport à lui – je le trouvais hautain, difficile d’accès, peut-être un petit peu snobinard – a changé. Quand on travaille avec lui sur le terrain, Jean-François est quelqu’un qui est accessible. »

En mêlée de presse, Mireille Jean a dit être « enchantée » à l’idée de revoir son ancien chef, Pierre Karl Péladeau, s’il a « l’intérêt de revenir au Parti québécois poursuivre le travail qui avait été amorcé », lui qui a annoncé songer à un retour en politique.

Mireille Jean dévoilera son programme électoral au courant des prochaines semaines.