La députée de Chicoutimi pour le Parti québécois, Mireille Jean, a échangé avec les étudiants du Cégep de Chicoutimi, sur l'heure du dîner, lundi.

Mireille Jean explique son rôle de députée aux jeunes

Mireille Jean a passé son heure de dîner en compagnie des jeunes du Cégep de Chicoutimi, lundi. De sa propre initiative, la députée du Parti québécois désirait se rapprocher de ceux qu'elle représente à l'Assemblée nationale.
La rencontre d'une heure n'avait rien de partisane. Il n'a pas été question du parti, mais bien de son rôle de députée. 
« L'idée était de rencontrer les jeunes, de manière à créer des ponts et à leur présenter ce que fait une députée et quels services elle peut leur rendre », a expliqué Mme Jean, en poste depuis le 11 avril 2016 après avoir remporté l'élection partielle dans Chicoutimi, provoquée à la suite de la démission de Stéphane Bédard.
La politicienne s'est dite ravie par la réaction des jeunes adultes qui, selon elle, n'ont rien contre la politique. Il faut seulement les approcher et leur en parler.
« C'était extraordinaire, j'ai adoré mon expérience, a partagé Mireille Jean. Je m'attendais à peu plus de froideur, mais pas du tout. C'était vraiment informel, de sorte que je me promenais, je me présentais et je discutais avec eux en leur posant quelques questions. Dès les premières minutes, le contact était fait et les jeunes étaient intéressés. J'ai reçu un super bel accueil de leur part. »
Mireille Jean a en quelque sorte offert son aide aux étudiants, peu importe le moment et peu importe si la situation est d'ordre financier, académique ou personnelle. 
« La députée est le porte-voix des gens de la circonscription, donc si un jeune a des dossiers ou des valeurs qu'il veut faire avancer à l'Assemblée nationale, la députée est là pour le représenter et faire porter ses messages », a-t-elle mis en contexte.
Exercice à répéter
L'activité, qui se déroulait en collaboration avec l'Association générale des étudiantes et étudiants du Cégep de Chicoutimi, devrait être répétée prochainement. 
Mme Jean aimerait également rencontrer les étudiants de niveau universitaire et secondaire de la circonscription de Chicoutimi. Une rencontre mensuelle avec les étudiants du Cégep de Chicoutimi fait partie des plans.
« Je veux que ça devienne une habitude pour les étudiants de voir la députée, qui est quelqu'un d'accessible », a commenté Mireille Jean, ajoutant que l'intérêt pour la politique est bien présent chez les jeunes.
« Je pense plutôt que la politique n'est pas présente dans leur vie, a-t-elle nuancé. Je me suis aperçu que dès qu'on leur en parle, ça les intéresse. Ils savent que la politique fait partie de leur vie, mais c'est un peu loin. Le fait d'aller à leur rencontre les rapproche de l'univers politique. Si on prend la peine d'aller les rencontrer, l'intérêt est là. »
« Mon rêve est que la politique fasse partie du quotidien de tout le monde, que ce ne soit pas quelque chose de négatif. Je veux qu'on parle de politique, que ce soit plaisant et constructif d'en parler. »