La députée de Chicoutimi, Mireille Jean.

Mireille Jean en aide aux entrepreneurs

Mireille Jean a déposé un projet de loi à l’Assemblée nationale qui vise à aider et protéger les PME. La députée de Chicoutimi pour le Parti québécois a toutefois été déçue que le gouvernement n’y ait pas répondu.

Le projet de loi nommé « Loi concernant la lutte contre les retards de paiement dans les transactions commerciales », vise justement à faire respecter les délais de paiement qui, selon elle, affectent particulièrement les petites et moyennes entreprises.

« Comme entrepreneure et pour avoir fait le tour du Québec avec le comité Priorité PME, c’est clair que cette situation de retards de paiement doit cesser, a affirmé Mireille Jean dans un communiqué. Il faut que les gens sachent qu’un compte, ça se paie en 30 jours, et non pas en 60, 90 ou 120 jours. C’est pourquoi j’ai déposé ce projet de loi qui me tient très à cœur, car je pense que ça va faire la différence auprès d’un grand nombre d’entreprises au Québec, principalement les PME qui sont fragilisées par les retards de paiement. »

Malgré ce problème que Mireille Jean qualifie de criant, le gouvernement de Philippe Couillard n’a pas répondu au projet de loi, déposé pendant la période de questions à l’Assemblée nationale.

On espère que le gouvernement puisse appeler ce projet de loi dès que possible pour que les problèmes de délais de paiement soient corrigés dans les plus brefs délais », a souhaité Mme Jean.

La députée de Chicoutimi était accompagnée de Régent Pelletier (Sparta industriel) et André Poulin (Rémac), deux entrepreneurs du Saguenay. Sans être touché de façon régulière par des retards de paiement, M. Pelletier a soulevé que le client qui accusait un retard de paiement était souvent celui de trop.

« Je ne suis pas là pour appuyer une députée, car Mme Jean n’est pas ma députée, a-t-il précisé. Mais, qu’une députée qui a rencontré des PME, qui a mis de l’énergie, qui croit aux PME, qui croit à cette économie-là et qui prend la peine de déposer un projet de loi pour améliorer la situation des PME, je trouve cela très important au point d’y consacrer ma journée pour venir ici à Québec. »

De son côté, André Poulin a invité tous les députés à appuyer « sans réserve » ce projet de loi.