Mireille Jean

Mireille Jean critique le départ de Lebel

La députée péquiste de Chicoutimi-Le-Fjord, Mireille Jean, critique le départ du député fédéral conservateur de Roberval, Denis Lebel, en affirmant qu'il manque de respect envers ses électeurs et alimente le cynisme envers les politiciens.
En marge de la conférence de presse organisée mercredi par l'Association des entreprises du parc industriel, Mme Jean a avoué trouver dommage que le député ait démissionné en affirmant qu'il ne se sentait pas à l'aise d'oeuvrer dans le travail d'opposition après qu'il ait côtoyé les grands au pouvoir, alors que le lendemain, la population apprenait qu'il devient président et directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec. « Comment voulez-vous que les gens ne développent pas du cynisme envers les politiciens ? », interroge-t-elle.
La députée ajoute que la population peut comprendre que des démissions surviennent pour des raisons familiales, des problèmes de santé, mais que des démissions surviennent parce que le député a négocié un emploi pendant qu'il est député l'est moins.
« Il faut respecter le message et la confiance que la population t'a donnée. C'est une question de respect envers la population », affirme-t-elle.
Quant à l'intérêt de M. Lebel pour la défense de l'industrie forestière, Mme Jean émet des doutes compte tenu de sa performance dans ce dossier lorsqu'il était ministre sous le gouvernement de Stephen Harper.