Les employés de Niobec se prononce sur l'offre finale de la convention collective déposée par la partie patronale, lors d'une assemblée générale prévue en après-midi.

Mine Niobec: rejet des offres à 97%

Réunis en assemblée générale mardi après-midi, les travailleurs de la mine Niobec ont rejeté à 97 % l'offre finale de l'employeur ouvrant la porte au déclenchement d'une grève générale.
Selon Jacques Doré, délégué sénior et porte-parole de la section locale 666 d'Unifor, 247 travailleurs présents sur 280 se sont prononcés contre l'offre patronale. « On va voir ce qui va se passer dans les prochaines heures. Les informations concernant le vote seront envoyées à la conciliatrice», explique M. Doré.
Il a indiqué que le message lancé à la compagnie est clair à l'effet qu'il y a beaucoup de mécontentement et de colère des travailleurs face aux demandes de la partie patronale.
L'exécutif syndical n'avait fait aucune recommandation à l'assemblée générale à la suite du dépôt de l'offre finale de l'employeur. M. Doré a déclaré que depuis l'acquisition de la mine par la société Magris Resources, « l'atmosphère a bien changé, on ressent un manque de respect. Les offres de l'employeur sont draconiennes. L'employeur est en demande  Il s'est passé beaucoup de choses, beaucoup d'émotion » commente-t-il.
En sortant de l'Hôtel La Saguenéenne où ils étaient réunis, les travailleurs se sont déplacés en direction de la mine où une roulotte de grève a été installée.