L’autobus parcourait les rues du village.
L’autobus parcourait les rues du village.

Mince consolation pour le Festival de la Gourgane d’Albanel

Si vous étiez à Albanel samedi après-midi, il est possible que vous ayez entendu un son familier. En effet, afin de souligner la fin de semaine du Festival de la Gourgane, l’autobus qui parcours habituellement le village durant l’événement a sillonné à nouveau les routes du village, une légère consolation pour le comité organisateur et la population qui n’ont pas pu vivre les festivités en 2020 en raison de la pandémie.

Impossible de manquer l’autobus alors que la chanson thème du festival se faisait entendre d’un bout à l’autre du village. À bord de l’autobus, quelques membres du comité organisateur ainsi que la mascotte Gourfanel saluaient la population.

Guillaume Painchaud, Dave Plourde et Stéphanie Bouchard, membres et ex-membres du comité organisateur, attendaient le passage de l’autobus. Ils avaient décoré.

La présidente du festival, Geneviève St-Pierre, était contente de mettre un peu de joie dans le coeur des gens. « On ne pouvait pas, ne pas le faire. On est bien content. On voulait mettre un peu de joie aussi, vu les circonstances», a-t-elle souligné pendant le tour d’autobus.

Elle avoue être surprise de voir qu’autant de personnes se soient prêtées au jeu. Une invitation à la population avait été envoyée la veille, sur la page Facebook de l’événement, où l’on demandait de sortir de la maison et de se réunir sur le balcon ou dans la cour, vêtu de vert, de 14h à 16h samedi, mais la présidente ne croyait pas que la population serait aussi présente.

La mascotte saluait la population.

Le Festival de la Gourgane est un événement incontournable pour les résidents du coin. Le mot « tristesse » était sur toutes les lèvres samedi, comme le festival n’avait pas lieu. Plusieurs membres et ex-membres du comité organisateur expliquait que l’autobus est plein à craquer normalement. Parents et enfants prennent d’assaut le véhicule afin de faire le tour du village. Cette fois, c’était différent, mais on a bien l’intention de revenir en force l’an prochain.

«On va fêter en double l’année prochaine», a lancé l’ancien président du festival, Dave Plourde, qui attendait le passage de l’autobus sur un balcon décoré aux couleurs de la gourgane.