Michel Thiffault renonce à être candidat pour la Coalition avenir Québec

Michel Thiffault dit finalement non à la CAQ

Le conseiller municipal de Saguenay Michel Thiffault renonce à être candidat pour la Coalition avenir Québec pour des raisons familiales et par respect pour les bénévoles qui l’ont appuyé lors de la dernière campagne électorale.

Au cours d’un bref entretien avec Le Quotidien hier, le conseiller a précisé qu’il avait eu un premier contact avec un représentant de la CAQ. Il a par la suite discuté avec l’ex-maire Jean Tremblay qui agit à titre de bénévole pour la formation de François Legault.

« Ce n’était pas uniquement pour le comté de Jonquière. M. Tremblay m’a informé que je pouvais aussi me présenter dans Chicoutimi. Ce n’était pas un problème. Mais j’ai fait part de ma décision qui repose sur cinq ou six raisons majeures », affirme Michel Thiffault.

Le conseiller municipal a évoqué des raisons familiales pour expliquer en partie son refus. Michel Thiffault est père d’une fillette de six ans et la vie de député l’obligerait à passer 4 jours par semaine à Québec. Il ne souhaite pas ce régime pour son enfant.

La passion de la radio arrive au second rang. En devenant député, Michel Thiffault devait tourner le dos à un métier qu’il pratique depuis 46 ans et qu’il adore toujours. « Je n’ai jamais été mis à la porte d’une station de radio. Je peux compter sur mon travail en tant que conseiller municipal et faire de la radio. »

Michel Thiffault entend aussi respecter les bénévoles qui ont supporté sa campagne électorale ainsi que les électeurs.

« Les gens ont voté pour Michel Thiffault comme conseiller indépendant dans le district numéro 3 et mes bénévoles ont travaillé en fonction de ma candidature à ce poste. Je ne suis pas pour les appeler et dire que je me présente ailleurs. »

Finalement, Michel Thiffault se plaît au sein du conseil municipal. Il dit apprécier grandement la façon de travailler de la mairesse Josée Néron et souhaite demeurer dans l’équipe.

« J’ai des opinions différentes de Mme Néron sur certains dossiers comme le Centre Georges-Vézina. Mais j’apprécie sa façon de travailler en équipe. Nous avons aussi une bonne chimie dans l’arrondissement Jonquière », d’indiquer le conseiller municipal.