Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Michel Potvin «incite à l’auto-solo», déplore Unissons Saguenay

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Le parti Unissons Saguenay condamne les propos de Michel Potvin tenus à l’endroit de la Société de transport du Saguenay (STS). Le conseiller municipal incite les gens à prendre la voiture solo plutôt que de participer à l’effort pour combattre la crise climatique, en conclut la jeune formation politique.

Michel Potvin a proposé, mardi, de réduire le financement municipal de la STS, compte tenu du manque d’engouement pour ce service, et ce, pendant et hors couvre-feu. L’organisation reçoit chaque année 13 millions $ de la part de la ville, alors que le nombre d’usagers frôle les 4500, a mis en lumière le conseiller municipal, invitant les candidats à l’élection de 2021 à se prononcer sur le sujet.

« Ce n’est pas en incitant davantage de personnes à prendre la voiture-solo comme le suggère M. Potvin que nous allons réussir à combattre la crise climatique. Le secteur des transports est responsable de 42% de nos émissions de GES au Québec. Il s’agit d’un secteur où les municipalités peuvent faire une différence. Entre 2006 et 2017, l’achalandage du transport en commun à Saguenay a diminué de 20 %. Saguenay est la seule ville du Québec possédant un système de transport en commun qui a vu son utilisation diminuer. Est-ce que couper dans le service de transport collectif est la solution? », interroge la formation politique, par voie de communiqué. « Partout au Québec, les municipalités cherchent à bonifier l’offre de transport collectif et actif, alors qu’à Saguenay on désire réduire le budget sous de fausses motivations. Prendre une décision dans le contexte exceptionnel qu’est la pandémie de la COVID-19 n’est pas responsable du tout », poursuit la porte-parole du parti, Marieve Ruel.

Une solution partagée

Unissons Saguenay suggère plutôt d’investir dans la mise en place d’une multitude de transports, dont l’autobus, l’autopartage, le vélo, la marche. En ce sens, Michel Potvin et le parti politique n’ont pas des vues si opposées. Le conseiller municipal a indiqué vouloir améliorer l’efficacité du transport, en regardant d’autres alternatives que l’autobus. Il demande plutôt de couper dans les trajets où il y a que très peu d’usagers. Concentrer les services en zone urbaine, c’est aussi ce que semble demander le parti. « Si M. Potvin cherche des solutions, le parti l’invite à lire le rapport des consultations publiques concernant le schéma d’aménagement que le conseil a adopté à l’unanimité. Les citoyens proposent des trajets directs, créer des lignes express desservant les grandes artères comme le boulevard Saguenay, Talbot et Saint-Paul et de concentrer les services en zone urbaine. Mais également la mise en place d’infrastructures sécuritaires pour pratiquer le transport actif comme la marche et le vélo », écrit-on dans le communiqué de presse d’Unissons Saguenay.

Se décrivant comme un parti environnementaliste et progressiste, Unissons Saguenay est toujours en mode recrutement pour les élections municipales. La formation compte présenter 16 candidats à l’automne 2021.