Michel Perron, à gauche, a reçu la Médaille du Lieutenant-gouverneur, J. Michel Doyon, pour mérite exceptionnel. Il a voulu partager cet honneur avec sa femme, Suzanne Veillette.

Michel Perron honoré

Michel Perron a reçu la Médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec pour mérite exceptionnel de couleur or pour ses réalisations dans le domaine de la recherche et de l’éducation.

La cérémonie s’est tenue à l’hôtel de ville de Saguenay, vendredi soir, et plusieurs dignitaires étaient présents, dont la mairesse de Saguenay, Josée Néron, le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, et le lieutenant-gouverneur, l’honorable J. Michel Doyon.

Michel Perron est le créateur du Conseil régional de prévention de l’abandon scolaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CRÉPAS). Il est également à l’origine du Centre d’études des conditions de vie et des besoins de la population (ÉCOBES) au Cégep de Jonquière, le premier centre de recherche en milieu collégial au Québec et d’autres projets d’études sociologiques.

M. Perron était fier de recevoir cette distinction qu’il souhaitait partager avec sa famille et ses collaborateurs, mais surtout avec sa femme et partenaire de recherche, Suzanne Veillette. « J’accepte avec fierté, mais avec humilité cet honneur. Je souhaite le partager avec Suzanne, qui a été avec moi dans mes projets pendant plus de 35 ans. »

Michel Perron a réitéré pourquoi il avait mis autant d’effort à supporter l’éducation. « Il y a un défi considérable de supporter ceux qui réussissent, mais il y a aussi ceux qui tombent et qui se relèvent. L’éducation est le socle d’une société. Envers et contre tout, l’éducation est la clé pour relever tous les autres défis », a dit M. Perron, en mentionnant qu’il était conscient des autres enjeux de la société.

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, était très fier de voir un citoyen de Jonquière recevoir un tel honneur. « Il faut reconnaître les efforts de Michel Perron et de Suzanne Veillette, qui, à partir de la région, ont su rayonner partout au Québec. Sans Michel Perron, la persévérance n’en serait pas là », a dit M. Gaudreault après la cérémonie.

Le député de Jonquière avait également de bons mots pour Mme Veillette: « Il y a un dicton péjoratif qui dit qu’une médaille a deux faces. Ici, la deuxième face de cette médaille appartient à Mme Veillette. »

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a rappelé « le mérite exceptionnel d’un ambassadeur de notre communauté ». Elle a elle aussi souligné l’apport de Mme Veillette en mentionnant que « derrière chaque grand homme, il y avait une grande dame ».

Après les réussites et les honneurs, Michel Perron entretient un dernier rêve : faire du Saguenay–Lac-Saint-Jean la première région éducative du Québec.