La directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie Lac-Saint-Jean-Est, Kathleen Voyer, et la présidente Bianca Tremblay entourent les candidats qui ont participé au débat de lundi soir, soit Michael Grecoff (PC), William Fradette (PQ), Éric Girard (CAQ), Manon Girard (QS) ainsi que Mathieu Huot (PLQ).

Mathieu Huot ciblé sur la santé

(Annie-Claude Brisson) – Les candidats des principaux partis représentés dans la circonscription de Lac-Saint-Jean lors de l’actuelle campagne électorale se sont affrontés dans le cadre d’un débat organisé lundi soir par la Chambre de commerce et d’industrie Lac-Saint-Jean-Est. Le candidat du Parti libéral, Mathieu Huot, a subi de nombreuses attaques de ses adversaires, principalement concernant le bilan en santé.

La soirée qui se tenait à deux semaines de l’élection générale québécoise s’articulait autour de trois enjeux reliés directement aux communautés et citoyens de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, soit le développement économique en région, le monde agricole et le monde rural ainsi que le domaine de la santé et de la qualité de vie.

Le candidat du Parti québécois William Fradette a tendu la main aux petites ou moyennes entreprises (PME) en introduction du débat. Manon Girard, qui porte les couleurs de Québec solidaire, a fait le parallèle entre ses actions dans le milieu communautaire en citant en exemple la création du Café Communautaire L’Accès et le monde des entrepreneurs.

Michael Grecoff du Parti conservateur du Québec, qui n’habite pas la région, a présenté sa carrière à l’international. De son côté, Éric Girard n’a pas perdu de temps avant d’inclure les idées de la CAQ dans sa présentation.

Enfin, le candidat du Parti libéral Mathieu Huot s’est tenu presque exclusivement à une lecture des réalisations des quatre dernières années de son chef de parti, Philippe Couillard.

Le domaine de la santé aura été le sujet le plus chaud de la soirée qui se déroulait devant une quarantaine de personnes. La plupart des candidats ont d’ailleurs tiré à boulets rouges sur les quatre dernières années du gouvernement Couillard. Le candidat libéral dans Lac-Saint-Jean a eu la lourde tâche de défendre celui-ci. D’ailleurs, la candidate de Québec solidaire l’a particulièrement écorché lors de la période de questions dédiée à ce sujet.

Éric Girard, ancien maire et agriculteur, a été le seul à inclure l’industrie de la motoneige au cœur du débat lors du segment dédié au développement économique.

Michael Grecoff, qui a travaillé aux quatre coins de la planète, est d’avis que personne ne peut vivre avec un taux horaire de 15 $. Pour lui, le salaire minimum pourrait être même plus élevé en octroyant une baisse de taxes aux entreprises. Une proposition qui a fait sourciller bien des gens.

Cette soirée fut l’occasion pour le public de questionner les candidats. D’ailleurs, des maires et employés municipaux se sont prêtés à l’exercice.

+

UN CAFÉ DES ÉLECTIONS RÉGIONAL

(Mélyssa Gagnon) – L’organisme Solidarité populaire Saguenay-Lac-Saint-Jean a tenu une activité électorale, lundi, à l’hôtel Delta de Jonquière. 

Le Café des élections régional Québec 2018 a réuni des citoyens et des représentants des quatre principaux partis en lice. Quatre thèmes étaient abordés : les organismes communautaires, la lutte à la pauvreté, les droits individuels et collectifs et la protection de l’environnement et le développement viable. Comme l’a précisé l’organisme hôte, il ne s’agissait pas d’un débat politique, mais plutôt d’un point de vue réel des candidats, qui devaient répondre à trois questions sur chaque thème dans des salles différentes.