Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Mathieu Dufour dans sa tenue de Noël.
Mathieu Dufour dans sa tenue de Noël.

Mathieu Dufour, l’humoriste qui voulait sauver Noël

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
L’humoriste Mathieu Dufour se plaît dans son nouveau rôle. Après avoir organisé une course aux cadeaux durant son passage à Saguenay, il y a quelques jours, il se propose une fois de plus pour « sauver Noël », à l’échelle du Québec cette fois.

Si le premier chapitre de cette aventure avait été le fruit d’un coup de tête de dernière minute, celui derrière l’évènement du 25 décembre est un peu plus réfléchi. Et pour cause, puisque c’est une centaine de cadeaux qui seront cachés dans tout autant de villes, à travers le Québec.

L’humoriste et son équipe ont, pour ce faire, recruté une tonne de « lutins », dans presque toutes les régions de la province, de Montréal à Saguenay, en passant par Québec et Trois-Rivières, sans oublier l’Abitibi, Sherbrooke, Sept-Îles, Gatineau, les Îles-de-la-Madeleine et Fermont, notamment.

Autant d’endroits où les fans de Mathieu Dufour étaient nombreux à demander, eux aussi, une chasse aux cadeaux. Et avec l’engouement monstre suscité par la première édition à Saguenay, cela donnait deux bonnes raisons à l’humoriste de retrousser les manches de son grand manteau et de se coiffer d’un sapin de Noël.

« Mon équipe et moi, on est vraiment des enfants et on aime nous amuser. On s’est dit, cette année, Noël est en quelque sorte annulé, alors on est tu “game” d’organiser ça, mais à grande échelle, un peu partout à travers le Québec, en respectant les mesures sanitaires et tout. […] On s’est donné le défi, et on s’est dit on le fait. »

Organisée en moins d’une semaine, « la plus grande chasse aux cadeaux de 2020 » débutera le matin de Noël, lorsque la centaine de lutins s’activera pour dissimuler les présents. Les indices seront ensuite dévoilés sur le compte Instagram de l’humoriste.

Quelques indices

En bon père Noël, Mathieu Dufour se garde bien de dévoiler la nature des cadeaux qu’il distribuera. Il a cependant accepté de dévoiler quelques indices au Quotidien.

« Je ne veux pas trop en parler. Mais c’est sûr que j’ai une collection de vêtements, alors peut-être que ce sera ça, ou peut-être même une édition limitée de chandails qui ne seront jamais en vente et qu’on ferait juste pour cette édition-là. Sinon, il y a une autre surprise que je réserve, puisque j’ai aimé ça faire des “live” et des trucs sur les réseaux sociaux pendant le confinement, un genre de cadeau qui inclut un peu ça, la technologie virtuelle. »

Le casse-tête logistique entourant l’organisation de cet évènement est de taille, admet Mathieu Dufour, qui n’aurait pu mener le projet à bien sans l’aide de sa gérante Marie-Ève et de toute son équipe. Il croit cependant que les efforts en vaudront la peine.

« Je n’ai jamais d’attentes quand je fais des projets, je le fais juste pour mettre un sourire dans la face du monde, et que les gens aient quelque chose à faire le 25 décembre. Juste d’avoir annoncé cet évènement-là, je suis déjà comblé. Il y a tellement de gens qui participent, qui ont hâte, qui m’écrivent, qui veulent savoir dans quelles villes on va et qui essaient d’avoir des infos. Je n’ai pas d’attentes, je sais déjà qu’on va s’amuser », conclut l’humoriste.