Charles-Édouard Verreault, vice-chef responsable des relations avec les Premières Nations et les gouvernements, estime qu’il s’agit d’un pas de plus vers l’aménagement d’un parc industriel et d’une zone commerciale.

Mastheuiatsh gagne du terrain

Mashteuiatsh a obtenu la confirmation de l’agrandissement de son territoire, ce qui lui permettra à court et moyen terme d’être désenclavée par rapport au réseau routier régional. Une limite de la communauté donnera accès à la route 169, à la sortie de Roberval.

L’agrandissement de 1,05 kilomètre carré fait passer le territoire de Mashteuiatsh à 16,05 kilomètres carrés. La communauté avait obtenu le droit, dans le cadre de revendications particulières conclues en 1999, de réaliser des agrandissements totalisant huit kilomètres carrés.

«C’est une excellente nouvelle pour la communauté. Ça nous permet d’envisager le développement de notre parc industriel et d’une zone commerciale avec un accès par la route régionale. Nous avons aussi dans nos plans la construction d’une route qui va relier le coeur de la communauté à la route 169», insiste Charles-Édouard Verreault, vice-chef responsable des relations avec les Premières Nations et les gouvernements.

Cet agrandissement du territoire de la réserve avait provoqué une véritable crise avec l’ex-maire de Roberval Guy Larouche, qui contestait la légitimité de ce projet. Cette fois, le nouveau maire de Roberval, Sabin Côté, n’a émis aucune réserve.

L’agrandissement vient corriger partiellement un enjeu pour la communauté de Mashteuiatsh. Lors de la création de la communauté en 1856, le territoire de la réserve couvrait une superficie de 93 kilomètres carrés. Le territoire a été amputé à plusieurs reprises depuis la création.

La construction d’un lien entre la route 169 et le coeur de la communauté offrira un accès plus facile pour les visiteurs et les touristes. Le vice-chef Verreault ajoute que l’aménagement de la route, au coût de plus ou moins 12 M$, incluant les services d’aqueduc et d’égout, permettra d’améliorer la sécurité à l’intérieur de la réserve.

«Avec l’agrandissement concrétisé, le projet de route d’accès jusqu’à la route régionale constitue une priorité. La nouvelle voie d’accès permettra de canaliser le transport lourd, ce qui contribuera à accroître la sécurité dans les quartiers à vocation résidentielle. Ainsi que nous l’avons déjà annoncé, cette nouvelle portion de terres sera désignée comme zone industrielle et commerciale. Nous souhaitons contribuer positivement au développement du milieu et générer des retombées bénéfiques pour notre Première Nation et nos voisins», a déclaré le chef Clifford Moar, dans un communiqué conjoint émis par le conseil de bande et le gouvernement canadien.

«L’ajout de terres à la réserve de Mashteuiatsh est un événement significatif pour la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh. En favorisant la diversification économique, le développement communautaire et la création d’emplois durables, cet ajout contribuera à la vitalité de la communauté et de la région», a déclaré la ministre fédérale responsable des relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett.

Le territoire de la communauté de Mashteuiatsh, malgré l’agrandissement, ne se compare pas aux superficies des municipalités voisines. La municipalité de Saint-Prime s’étend sur 162 kilomètres carrés, alors que Roberval couvre 200 kilomètres carrés.