Martin Harvey fatigué des délais du gouvernement sur la 170

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Le conseiller de l’arrondissement de La Baie, Martin Harvey, réclame du gouvernement du Québec qu’il paie les surplus de coûts associés aux longs délais d’émission de certificats d’autorisation pour la réalisation de travaux en berges de cours d’eau.

Profitant de travaux d’empierrement de la route 170 en cours sur la rive de la baie des Ha! Ha! par le ministère des Transports, M. Harvey déplore que les municipalités comme Saguenay aient à attendre des périodes de deux ou trois ans avant d’obtenir des certificats d’autorisation pendant que les coûts de réalisation vont en augmentant.

« J’interpelle les députés régionaux afin qu’ils contribuent à faire changer la réglementation actuelle. Un nouveau règlement devrait être adopté prévoyant que si après six mois, un certificat d’autorisation n’est pas émis, il revient au gouvernement à payer pour le surcoût du projet ».

Il cite l’exemple actuel de travaux d’empierrement de la 170 où le ministère bénéficie d’une réglementation spéciale pour l’émission d’un certificat en raison de la protection de sa route alors que les haltes routières sont exclues. « Ça n’a pas d’allure. La machinerie est déjà présente sur place pour réaliser les travaux, mais on doit attendre le certificat d’autorisation pour les haltes routières. Ça ne marche pas leur affaire. »

M. Harvey a bon espoir que ses collègues autour de la table du conseil l’appuieront.