Le président du Mouvement de défense des motocyclistes du Québec, Martial Laberge, et l’attachée politique du bureau de François Legault, Adriana Dudas.

Martial Laberge reçu au bureau de Legault

Les revendications du Mouvement de défense des motocyclistes du Québec (MDMQ) présidé par le Baieriverain Martial Laberge continuent de faire du chemin dans les cercles politiques.

Après avoir fait reconnaître la légitimité à l’Assemblée nationale d’une pétition de 76 000 noms afin de revoir la tarification des immatriculations pour les motocyclistes il y a un peu plus d’une semaine, Martial Laberge s’est rendu mercredi au bureau de comté du premier ministre François Legault, à L’Assomption, afin d’exposer en détail ses demandes au nom des quelque 200 000 motocyclistes du Québec. Le premier ministre avait délégué son attachée politique Adriana Dudas pour l’occasion.

« C’est à leur demande qu’on s’est rendu à son bureau. Le premier ministre veut se faire une tête sur nos revendications, fait savoir Martial Laberge au cours d’une entrevue téléphonique avec le Quotidien. C’est pour préparer notre rencontre prévue la première semaine de juillet avec le ministre des Transports François Bonnardel. On s’est fait bombarder de questions sur les enjeux et nos pistes de solutions. Ça a été une rencontre hyperpositive. Pour qu’on soit rendus au bureau du premier ministre, je pense que ça brasse quelque part », croit celui qui se bat depuis plusieurs mois afin que la Société de l’assurance automobile du Québec et le ministère des Transports revoient leur mode de tarification pour les motocyclistes.

Lors de cette rencontre au bureau du PM, Martial Laberge était accompagné de la vice-présidente du MDMQ, Sophie Hovington, et du directeur général de la Fédération des motocyclistes du Québec, Jean-Pierre Fréchette.

Négociations

D’ailleurs, cette rencontre avec le ministre Bonnardel prévue cet été constitue un premier pas dans des tractations qui s’annoncent vraisemblablement longues entre les motocyclistes et le gouvernement.

« Ça va être une première rencontre pour exposer les faits et commencer à négocier. Je ne vais pas là pour parler à travers les nuages. Je m’en vais là pour négocier des affaires pour les motocyclistes », martèle le Saguenéen.

Une journée d’information est aussi organisée par le MDMQ le 9 juin prochain en face du Parlement à Québec.

Des représentants de l’organisme seront sur place pour sensibiliser les motocyclistes à l’importance de la révision des tarifs d’immatriculation et pour expliquer les démarches entreprises depuis décembre dernier par Martial Laberge et son groupe.