LeSaguenay-Lac-Saint-Jean termine le mois de mars avec des précipitations de 50 à 75 centimètres au-dessus des normales saisonnières

Mars, froid comme janvier et février

Avec des mois de janvier et février plus doux que la normale, ça n'en prenait pas beaucoup pour que mars, le mois du printemps en météorologie, les rattrape sur le plan des températures, puisque de son côté, le mercure est resté sous les normales saisonnières.
Environnement Canada classe donc mars 2017 aussi froid que les deux premiers mois de l'année dans le sud du Québec, incluant le Saguenay-Lac-Saint-Jean, avec trois degrés sous la normale saisonnière. Un phénomène observé pour l'ensemble du pays.
Mars 2017 passera aussi à l'histoire au chapitre des précipitations. Alors que l'extrême sud du Québec était brun et vert, il a fait cadeau aux jeunes de tout le Québec de 30 à 40 centimètres de neige pour la relâche scolaire.
Le troisième mois de l'année nous a habitués à ses tempêtes et giboulées causées par les contrastes entre les masses d'air chaud et d'air froid qui se succèdent à l'approche du printemps. Mais cette année, la météorologue Marie-Ève Giguère, d'Environnement Canada, rapporte que le phénomène a été amplifié par une importante source d'humidité dans l'Atlantique baignant la Côte-Est américaine. Cela a donné une tempête exceptionnelle, les 14 et 15, générant des chutes de neige de 50 à 70 centimètres qui, associées à des vents soufflant de 60 à 120 kilomètres à l'heure, a causé de la poudrerie avec les conséquences que l'on connaît.
Au final, le Saguenay-Lac-Saint-Jean termine le mois avec des précipitations de 50 à 75 centimètres au-dessus des normales saisonnières alors qu'au nord, elles sont inférieures à la moyenne.
À la hausse
Le mois d'avril s'annonce dans les normales de saison, c'est-à-dire de 5 à 10 degrés le jour et sous le point de congélation la nuit, mais on peut s'attendre à des revers puisque les précipitations normales sont d'environ 25 centimètres pour tout le mois dans la région.