Marina de Shipshaw: le bar fermé

Le bar de la Marina de Shipshaw est fermé depuis jeudi soir pour quelques semaines. Une situation qui s’explique par les délais occasionnés par l’obtention d’un nouveau permis d’alcool à la suite du changement d’administration.

Le bar de la marina est fermé depuis jeudi soir, en raison de considérations administratives engendrées par la reprise de la gestion de la Marina de Shiphaw par Saguenay, qui était auparavant sous l’égide de la Société de gestion de la Zone portuaire de Chicoutimi, une décision annoncée en mars.

«Pour garder notre permis de boisson, à la Régie des alcools, il y a un délai de trois semaines», a expliqué la conseillère municipale du secteur, Julie Dufour, en précisant que ce délai pouvait aller jusqu’à environ quatre semaines avant que le permis, délivré à la nouvelle administration, ne soit obtenu.

«On a été obligé d’acheter l’inventaire de la Zone portuaire et là il faut prouver qu’on rachète le fonds du bar. C’est très administratif», a-t-elle précisé.

Mme Dufour souligne que les démarches ont été entamées rapidement, afin que le bar puisse rouvrir d’ici le début de la saison et les festivités de la Fête nationale du Québec.

Plus tôt en mai, Saguenay avait également annoncé que le conseil d’administration du Centre multiservice de Shisphaw assurerait à la fois la direction du Centre récréotouristique – le nom officiel de la marina –, du Centre communautaire et du Centre multiservice.

Restaurant et quais

Le remaniement administratif entraîne également quelques changements du côté du restaurant et des quais de la marina. Le restaurant a dû être fermé temporairement jeudi soir en raison d’une formalité liée à la facturation du restaurant.

Il a été rouvert dès vendredi, a assuré Yannick Gagnon, directeur général du Patro de Jonquière. L’organisme assume actuellement la gestion des opérations, en soutien au conseil d’administration du Centre multiservice de Shisphaw.

Les quais, qui ont été solidifiés, seront installés prochainement. «Tout le monde travaille pour qu’il y ait le moins d’impact possible pour les usagers», a-t-il exprimé.