Le maire de Dolbeau-Mitassini, Pascal Cloutier, le président de la Société de l’Ordre du bleuet, Michel Bonneau, et la chanteuse d’opéra Marie-Nicole Lemieux.

Marie-Nicole Lemieux récompensée chez elle

Après avoir été reconnue par les ordres nationaux du Québec, du Canada et de la Pléiade, la contralto Marie-Nicole Lemieux sera récompensée chez elle, à Dolbeau-Mistassini, le 2 juin. Elle fait partie des dix lauréats de l’Ordre du bleuet de cette année, un organisme qui reconnaît l’excellence et la créativité des artistes de la région.

« On est peu à avoir de la reconnaissance de son patelin. Le fait que ça se passe cette année à Dolbeau-Mistassini, c’est plein de sens. C’est ici que j’ai commencé à chanter et c’est ici où tout a commencé alors ça me touche », souligne la chanteuse. 

Humilité et simplicité 

Marie-Nicole Lemieux est montée sur les plus grandes scènes d’opéra du monde et sa carrière continue de fleurir à l’international, mais ceux qui la connaissent savent qu’elle demeure malgré tout simple et humble. 

La preuve : la chanteuse a rougi lorsque les gens l’ont applaudie au foyer de la salle de spectacle Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini, jeudi, lors de l’annonce des lauréats. 

« En même temps, c’est ça le paradoxe. Des fois, je ne suis pas si humble que ça parce que je dois avoir le culot de monter sur la scène pour chanter. Sur la scène, j’ai un front de boeuf et hors de la scène, il y a une remise en question », indique-t-elle toujours avec un sourire aux lèvres. 

Une question d’horaire

La société de l’Ordre du bleuet aurait voulu souligner son travail bien avant, mais les lauréats doivent être présents en personne lors de la cérémonie annuelle de l’adhésion des nouveaux membres. 

Or, cette année, la Dolmissoise d’origine a décidé de bousculer son horaire pour y participer en juin. Ce sera toutefois de courte durée puisque dix jours plus tard, elle donnera un concert au Théâtre des Champs-Élysées, à Paris. En juillet, Marie-Nicole Lemieux sera de retour au prestigieux Royal Opera House Covent Garden de Londres. 

« Mme Lemieux est connue sur le plan international, mais pas assez connue à mon avis dans la région », fait valoir le président de la Société de l’Ordre du bleuet, Michel Bonneau.

Nouvelle catégorie

Parmi les autres lauréats qui seront récompensés lors du 9e gala honorifique, Colette Hébert-Boillat sera la première candidate à devenir membre de l’Ordre du bleuet dans la toute nouvelle catégorie « Engagement ». La Dolmissoise a initié la population de Dolbeau-Mistassini au théâtre, elle a fondé et dirigé une chorale Gospel et travaillé à l’adaptation du scénario du Fantôme de l’Opéra. 

Dany Turcotte récompensé

Par ailleurs, le comédien et humoriste Dany Turcotte, originaire de Jonquière, sera quant à lui honoré pour son implication dans Le Groupe sanguin, son duo avec Dominique Lévesque et sa participation comme fou du roi dans l’émission Tout le monde en parle. 

Le grand public est invité à assister à la cérémonie qui se tiendra à la Salle Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini. 

Dédé Fortin, chanteur des Colocs, et Jean-Paul Lapointe deviendront quant à eux membres de l’Ordre dans la catégorie « Posthume ». 

Parvis des bleuets étoilés

Par ailleurs, la Ville de Dolbeau-Mistassini réaménage le parterre devant la mairie afin d’y ajouter des monuments commémoratifs et des panneaux d’interprétation qui mettront en valeur le travail d’artistes, d’entrepreneurs et d’autres citoyens qui se sont démarqués dans leurs milieux respectifs. 

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier, en a fait l’annonce jeudi, en marge de la nomination des lauréats de l’Ordre du bleuet. 

En après-midi, la même journée que le gala du 2 juin, il invite la population à assister à l’intronisation de huit personnalités au Parvis des bleuets étoilés dans les jardins de l’hôtel de ville. 

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme de commémoration toponymique présenté par la Ville en 2016.