Marie-Annick Fortin, choisie comme candidate du Parti québécois dans Dubuc par quelque 230 membres, dimanche, a été félicitée par les autres candidats du parti dans la région, dont la députée Mireille Jean, qui est également présidente du caucus régional.

Marie-Annick Fortin remporte l'investiture du PQ dans Dubuc

Marie-Annick Fortin, ancienne attachée politique de Stéphane Bédard, a remporté de justesse l’investiture du Parti québécois (PQ) dans Dubuc, avec 51 % des voix, dimanche, face à Mario Simard, chargé de cours à l’Université du Québec à Chicoutimi.

« On n’a pas lâché, on a travaillé sans relâche et regardez-moi bien aller pour les prochaines semaines, on va continuer dans le même sens », a lancé Marie-Annick Fortin, dans une brève allocution, aux militants rassemblés dans la Salle des Moose, à La Baie, tout juste après le dévoilement de ce « résultat référendaire », tel qu’annoncé au micro. Environ 230 membres ont exprimé leur droit de vote.

Les trois autres candidats du Parti québécois dans la région, Sylvain Gaudreault, député de Jonquière, Mireille Jean, députée de Chicoutimi, et William Fradette, candidat dans Lac-Saint-Jean, ont ensuite rejoint la nouvelle candidate à l’avant pour la féliciter.

Mario Simard, chargé de cours à l’Université du Québec à Chicoutimi, et Marie-Annick Fortin, ancienne attachée de presse de Stéphane Bédard, courtisaient les membres du Parti québécois dans Dubuc. Mme Fortin l’a emporté avec 51% des voix.

Défait par deux pour cent des voix, Mario Simard, chargé de cours en science politique et en travail social, a pour sa part remercié ses proches et a invité les militants à se rallier derrière Marie-Annick Fortin, afin que la circonscription de Dubuc repasse aux mains du Parti québécois.

En entrevue, elle s’est dite confiante de pouvoir reprendre la circonscription au député libéral Serge Simard, qui avait lui-même perdu son siège, en 2012, avant de le reprendre au PQ, en 2014.

« On entend qu’il y a du cynisme, les gens veulent du changement. Moi, c’est ce que je propose. Il y a deux candidats masculins, alors je dis que nous, les femmes, on peut faire les choses un peu autrement et c’est dans ce sens-là que je vais travailler », a-t-elle déclaré.

La candidate a également dit vouloir miser sur l’économie et le tourisme pendant sa campagne électorale.

Marie-Annick Fortin, qui a décidé de faire le saut en politique après y avoir goûté pendant plusieurs années en coulisses, comme attachée de presse de Stéphane Bédard, alors député de Chicoutimi, a œuvré dans les dernières années comme consultante, à son compte, auprès d’organismes communautaires. Mme Fortin, qui détient une maîtrise en gestion des organisations, provient du milieu communautaire et de l’économie sociale.

Deux assemblées
En raison de la superficie de la circonscription, le Parti québécois a tenu deux assemblées, une au Club des patriotes de Saint-Honoré, en matinée, et la seconde à La Baie, en début d’après-midi.

Une trentaine de membres ont exprimé leur droit de vote, à Saint-Honoré, tandis quelque 200 ont fait de même, à La Baie, selon les données fournies par le parti. La circonscription de Dubuc compte environ 800 membres du Parti québécois.