En moyenne, les acheteurs ont payé 151 000 $ au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour une maison.

Marché immoblier: la région n'échappe pas à la hausse des ventes

Un total de 2205 maisons se sont vendues en 2016, sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les municipalités régionales de comtés (MRC) de Lac-Saint-Jean-Est, du Fjord-du-Saguenay et de Domaine-du-Roy ont toutes enregistré des hausses du nombre de ventes. Et les acheteurs ont payé en moyenne 151 000 $.
En 2016, 1383 maisons se sont vendues sur le territoire de la MRC du Fjord-du-Saguenay. En moyenne, les nouveaux propriétaires ont payé 174 000 $ pour l'achat de la résidence, soit une baisse de 1 % par rapport à 2015. 
Au Lac-Saint-Jean, 510 maisons ont été vendues sur le territoire de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, alors que 312 nouveaux propriétaires ont fait l'achat de leur demeure sur le territoire de la MRC Domaine-du-Roy. En moyenne, ils ont payé 148 500 $ (Lac-Saint-Jean-Est) et 130 750 $ (Domaine-du-Roy). Chacune des MRC du Lac-Saint-Jean a enregistré des hausses du nombre de ventes de maisons, soit de 17 % et de 15 %. Les prix ont également quelque peu augmenté sur le territoire jeannois et c'est dans la MRC Domaine-du-Roy que l'augmentation du prix est la plus marquée, avec 8 %. Pour ce qui est de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, le prix moyen a augmenté de 1 %. 
Les plus et les moins chères
Évidemment, près des centres urbains de Montréal et de Québec, les prix tendent à être plus élevés. Ce sont les MRC de Montréal (410 000 $), Longueuil (318 000 $), Laval (305 000 $), Thérèse-de-Blainville (290 500 $) et de la Vallée-du-Richelieu (290 000 $) qui affichent les prix les plus élevés. 
D'un autre côté, neuf MRC enregistrent des prix inférieurs à 100 000 $ pour une maison. Trois de ces MRC se situent dans la région du Bas-Saint-Laurent et trois autres dans la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. 
Reprise des ventes au Québec
Les acheteurs de la MRC de la Matapédia sont ceux qui paient le moins cher de la province, avec un prix moyen de 77 500 $. D'ailleurs, le prix y a chuté de 14 % en 2016. 
La reprise des ventes avait d'abord débuté en 2015 dans les secteurs plus centraux du Québec, mais, en 2016, elle semble s'être étendue dans la majorité à la majorité des régions du Québec, dont le Saguenay-Lac-Saint-Jean. La Côte-Nord fait toutefois exception. La baisse des ventes s'y poursuit pour une quatrième année consécutive.