Marc Dupré a attiré plus de 10 000 personnes à Jonquière, samedi soir.

Marc Dupré et Gregory Charles s'amusent à Saguenay

En cette fête du Canada, ça grouillait fort à Jonquière et Chicoutimi, samedi soir, pour les spectacles de Marc Dupré et Gregory Charles, respectivement. L'un a attiré plus de 10 000 personnes sur le site de la rivières-aux-sables dans le cadre de Jonquière en musique, l'autre a aimanté environ 5000 amateurs de musique aux abords de la scène sur la Zone portuaire.
Marc Dupré s'est permis quelques bains de foule à Jonquière en musique, au grand plaisir de ses fans.
Marc Dupré était l'invité de Jonquière en musique samedi.
Le coach de La Voix était en grande forme. «On est venu mettre le bordel dans la place, on va se coucher tard!», a lancé le chanteur. Il a entonné les pièces de son plus récent album, en plus de reprendre quelques pièces populaires.
Il a notamment fait lever le party en reprenant Can't stop the feeling, de Justin Timberlake, pluie de confettis inclus. Parlant de précipitations, ce ne fut pas de tout repos encore une fois pour les festivaliers. S'ils ont été épargnés dans les premiers instants du spectacle, on ne peut en dire autant par la suite. La pluie et les vents ont tenté de miner le moral des spectateurs, en vain. Au cours de la dernière semaine, on aura appris que dame Nature n'est ni souverainiste ni fédéraliste. À chacune des deux fêtes, elle a exprimé sa grande colère. Il en faudra bien plus pour empêcher les Saguenéens de s'amuser.
Fidèle à son habitude, Marc Dupré avait apporté un invité surprise avec lui. Cette fois, c'est Jérôme Couture qui se trouvait dans la valise de son ancien coach à La Voix! Les deux hommes ont eu bien du plaisir sur scène, affichant une belle complicité. Couture, comblé, avait la chance de se produire devant son monde.
Gregory Charles n'a plus besoin de présentation. Il n'a pas manqué de démontrer l'étendue de tout son talent au public chicoutimien.
Gregory Charles n'a plus besoin de présentation. Il n'a pas manqué de démontrer l'étendue de tout son talent au public chicoutimien.
Grégory Charles, tel un feu roulant
À Chicoutimi, Gregory Charles et ses six musiciens ont fait danser le public campé à la Zone portuaire. L'artiste accompli n'a pas arrêté une seconde, enchaînant les chansons au même rythme qu'un glouton enfile les hamburgers. La plupart du temps installé derrière son clavier, celui qui vient tout juste de lancer l'Académie Gregory a fait danser et bouger une foule enthousiaste.
Gregory Charles a touché à tous les styles musicaux, étant tantôt plus posé, tantôt très rythmé. Il a laissé une grande place aux grands succès québécois en traversant les époques, histoire de plaire à tous. D'ailleurs, la foule était plutôt diversifiée, passant de jeunes adultes aux personnes d'âge un peu plus mûr.
En attendant le feu d'artifice, prévu sous le coup de 23h au-dessus du pont de Sainte-Anne, le site de la Zone portuaire était fortement achalandé, malgré un temps incertain. Directeur des communications du site, David Pilote a évalué à 15 000 le nombre de personnes présentes.