La coordonnatrice de la Moisson d’Alma, Nancy Bolduc, pose devant les étagères presque vides. Habituellement, les réserves s’empilent jusqu’au plafond.

Manque de denrées non périssables

Alors que plusieurs profitent agréablement des vacances, c’est loin d’être le cas pour les bénévoles et les employés de la Moisson d’Alma, qui se retrouvent avec un grand manque de produits alimentaires utilisés pour garnir les paniers offerts à la clientèle. Chaque jour, l’organisme d’aide alimentaire se retrouve devant un déficit de 120 conserves de divers types. Devant cet important manque à gagner, les paniers offerts pourraient bien être réduits.

Alors que l’été bat son plein, cette période est loin d’être de tout repos pour la petite équipe de quelques employés et bénévoles qui vient en aide mensuellement à environ 650 personnes. Les réserves de condiments, céréales et conserves sont épuisées. L’équipe de la Moisson d’Alma s’est même retrouvée dans l’obligation d’acheter certains produits chez des fournisseurs afin d’assurer des paniers satisfaisants à la clientèle constituée d’environ 25 % d’enfants.

La coordonnatrice Nancy Bolduc lance un appel au grand public, qui est invité à apporter des denrées alimentaires sur les heures d’ouverture, soit du lundi au vendredi, de 8 h à 15 h. Elle en profite pour lancer le message « aux entreprises ou campings qui peuvent installer une boîte de collecte sur leur site ».

Force est d’admettre que les grandes collectes qui se tiennent traditionnellement en décembre ne suffisent pas à offrir des produits sur une base annuelle. « On ramasse énormément en décembre. Toutefois, on dessert la clientèle 12 mois par année. Le manque de provisions à l’été est récurrent. De plus, cet été, tout le monde se présente chaque jour à la Moisson d’Alma », explique la coordonnatrice de l’organisme à but non lucratif, qui offre un service quotidien pour une trentaine de personnes provenant de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, et en grande majorité, d’Alma. Heureusement, grâce à divers partenariats avec des fournisseurs en alimentation, c’est près d’une tonne de denrées qui est récupérée quotidiennement.

Plus de visiteurs
Le service d’aide alimentaire, qui existe depuis 20 ans, célébrera le 1er août son premier anniversaire dans ses locaux du boulevard Dequen. Nancy Bolduc remarque une augmentation des dons depuis le déménagement à l’été 2017. « Il y a plus de gens qui s’arrêtent pour faire des dons spontanés. Nous sommes maintenant sur leur chemin », explique-t-elle.