Plus d’une soixantaine de personnes ont marché du Centre Mario Tremblay jusqu’au bureau du député caquiste Éric Girard, pour dénoncer des mesures sanitaires «exagérées».
Plus d’une soixantaine de personnes ont marché du Centre Mario Tremblay jusqu’au bureau du député caquiste Éric Girard, pour dénoncer des mesures sanitaires «exagérées».

Manifestation contre les mesures «exagérées» du gouvernement à Alma

Plus d’une soixantaine de personnes ont manifesté, vendredi après-midi à Alma, pour dénoncer les mesures sanitaires « exagérées » du gouvernement.

« On se tient debout ! » « On veut choisir de mettre le masque, on veut choisir d’ouvrir nos entreprises ! » « On veut ravoir nos droits et libertés ! »

Les dizaines de personnes rassemblées ont scandé leurs demandes devant les bureaux du député caquiste, Éric Girard. Ce dernier n’était pas présent pour rencontrer ce regroupement.

Plus d’une soixantaine de personnes ont marché du Centre Mario Tremblay jusqu’au bureau du député caquiste Éric Girard, pour dénoncer des mesures sanitaires «exagérées».

Valérie Jean, une des organisatrices, a préféré ne pas répondre aux questions des journalistes, précisant que sa priorité était de passer son message auprès des manifestants et non auprès des médias.

« On veut être unis même avec ceux qui ne veulent rien savoir de nous. Parce que c’est ensemble qu’on va réussir à vaincre le gouvernement. J’avais besoin de ça aujourd’hui, d’un peu d’anarchie. On se sent tout seul des fois, mais on est pas tout seul », a crié Mme Jean, devant les manifestants.

Plusieurs autres personnes ont pris la parole, critiquant ouvertement le travail des médias et des gouvernements. Certains journalistes ont même été hués à leur arrivée à la manifestation. « Présentement, on vit une dictature au Québec. Les médias nous disent des mensonges, les médias sont achetés », a dénoncé au micro un des militants.

Ce que les militants revendiquent est « la liberté de choix ». Ces derniers estiment que le gouvernement va trop loin en forçant les citoyens à porter un masque et à restreindre l’ouverture de certains commerces, dont les bars. L’invitation à une manifestation similaire a été lancée pour le territoire de Saguenay. Les gens ont été invités à se rassembler devant les bureaux de la ministre Andrée Laforest, à Chicoutimi, vendredi prochain.