Mandat de grève: le tour aux chauffeurs de Jonquière

Après les chauffeurs d’autobus scolaires qui couvrent le territoire de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, les chauffeurs d’autobus qui desservent celui de la Commission scolaire De La Jonquière souhaitent également se doter d’un mandat de grève, à l’occasion d’un vote prévu lundi avant-midi.

Les quelque 75 membres du Syndicat du transport scolaire du Saguenay, affilié à la CSN, tiendront une assemblée générale spéciale de vote de grève à 9 h 30 « proposant l’adoption d’un mandat de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée », a indiqué l’organisation par voie de communiqué. L’assemblée aura lieu au Club des retraités de l’Alcan, à Jonquière.

Le Syndicat du transport scolaire du Saguenay rassemble des mécaniciens ainsi que des chauffeurs qui travaillent chez Intercar et Interbus. Ils couvrent les secteurs de Jonquière, de Saint-Ambroise, de Saint-Charles-de-Bourget et de Saint-David-de-Falardeau, attribués par contrat par la Commission scolaire De La Jonquière.

CS des Rives-du-Saguenay

Mercredi dernier, quelque 70 chauffeurs d’autobus scolaire du Syndicat national du transport écolier du Saguenay-Lac-Saint-Jean, également affilié à la CNS, ont entériné à l’unanimité un mandat de grève illimité, que le comité de mobilisation pourra mettre à exécution au moment jugé opportun. 

Les membres du Syndicat du transport écolier du Saguenay-Lac-Saint-Jean œuvrent également pour Intercar et Interbus et couvrent les secteurs desservis par la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay.

Selon le syndicat, l’employeur tenterait de récupérer un montant équivalent à 10 % de la masse salariale, alors que la rémunération des chauffeurs d’autobus est actuellement fixée à 17,84 $ pour des semaines de travail de 20 à 25 heures. Les chauffeurs d’autobus gagnent environ 17 000 $ par année.

Les votes de grève font suite à une campagne de mobilisation menée à l’échelle provinciale.