Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Maltraitance envers les aînés: la TRÉMA invite les proches à communiquer

Mariane Guay
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
La Table régionale maltraitance aîné (TRÉMA) invite la population à porter une attention particulière à ses proches, amis et parents, à l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre la maltraitance des personnes aînées qui se tient le 15 juin prochain.

En effet, la TRÉMA invite les citoyens à prendre des nouvelles et à s’informer auprès des aînés de leur entourage, eux qui ont une importance capitale dans la lutte contre la maltraitance des aînés. La TRÉMA propose de poser des questions sur leur vécu, leur sentiment de sécurité dans la résidence, leurs relations et par rapport à l’aspect financier.

La pandémie qui a sévi a d’ailleurs eu un impact sur la TRÉMA et la maltraitance, car les méthodes de sensibilisation ont dû être revues. En contexte de crise, les rassemblements familiaux ont été proscrits alors que la présence des membres de la famille est un facteur de protection important contre la maltraitance.

Dans une situation comme celle vécue depuis plus d’un an, les risques de maltraitance d’ordre financière et psychologique augmentent. La TRÉMA explique que comme un seul proche aidant était autorisé à visiter une personne aînée, un rapport de dépendance s’installe et peut engendrer des abus.

La TRÉMA est une table de concertation qui regroupe des partenaires du réseau de la santé et des services sociaux, des milieux communautaires et de la sécurité publique.