En avril, la Coopérative de services à domicile avait mis la clé sous la porte de la ressource intermédiaire, à cause d'un manque de financement.

Maison Jean-Eudes Bergeron: Cloutier a encore de l'espoir

La seconde rencontre entre la ministre déléguée à la Réadaptation, Lucie Charlebois, le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, et la direction de la Maison Jean-Eudes Bergeron d'Alma suscite un brin d'espoir.
À l'issue de la réunion tenue à Québec jeudi, en fin de journée, il en ressort que de nouvelles avenues de financement seront explorées. « J'avais de l'espoir avant la rencontre et j'ai encore de l'espoir après la rencontre », a soulevé Alexandre Cloutier.
« Le CIUSSS, le conseil d'administration de la ressource et le ministère de la Santé devront travailler en étroite collaboration pour explorer en profondeur certaines avenues de financement. Il y a de nouveaux modèles que nous regarderons dans les prochains jours. »
Il y a quelques semaines, l'administration de la ressource intermédiaire pour personnes lourdement handicapées a annoncé qu'elle était contrainte de fermer ses portes, en raison d'un manque de financement. Depuis ce temps, une marche de solidarité a été organisée et une pétition a circulé dans le milieu almatois.
« La ministre Charlebois a été compréhensive. Elle est en mode solution. On n'en est pas rendu à crier victoire, mais il serait inapproprié d'abandonner », a poursuivi Alexandre Cloutier.
D'autres manifestations
Il a ajouté que d'autres manifestations pourraient être organisées au cours de la prochaine semaine en guise de soutien à la vingtaine de résidants de la maison.
« Il est important de continuer à être entendu. Comme député, je vais mettre de la pression sur le gouvernement pour que ce dossier ne tombe pas dans l'oubli. »