La coordonnatrice de la Maison des jeunes Évasion de Chicoutimi, Karine Bouchard, et le conseiller municipal Jean-Yves Provencher ont travaillé ensemble pour faire en sorte que le parc Colinette, à Canton-Tremblay, devienne le quatrième point de service de l'organisme destiné aux adolescents.

Maison des jeunes Évasion: un quatrième point de service

Le parc Colinette, dans le secteur Canton-Tremblay de Chicoutimi-Nord, devient une Maison des jeunes. Saguenay a pris cette décision à la demande du conseiller de l'endroit, Jean-Yves Provencher, qui était à la recherche d'une solution permettant d'assurer la sécurité du parc, tout en offrant des activités de loisirs aux adolescents.
L'échevin avait procédé de la sorte avec le parc Élie, également dans son secteur, pour contrer le vandalisme et éviter les rassemblements indésirables.
«J'avais des problèmes avec le parc Élie. Depuis que la Maison des jeunes est là, je n'ai que de bons commentaires. Au parc Colinette, on avait une petite corporation de bénévoles, mais ils étaient essoufflés», met en contexte Jean-Yves Provencher.
Le conseiller a donc tendu une perche à la coordonnatrice de la Maison des jeunes Évasion de Chicoutimi, Karine Bouchard, afin de déterminer si le parc Colinette pouvait devenir le quatrième point de service de l'organisme. L'ouverture y était, mais la Ville devait bonifier son financement afin de rendre possible l'embauche d'intervenants supplémentaires. Saguenay a donc ajouté 10 000$ à sa subvention annuelle de 17 000$.
Karine Bouchard est emballée par le projet. Elle rappelle que des intervenants compétents accueilleront les jeunes quatre soirs semaine pendant trois heures. Des services de relation d'aide, de référencement et d'accompagnement leur seront offerts.
«Les jeunes vont prendre en charge la bâtisse. On va mettre un peu d'amour dedans pour que ça devienne un véritable milieu de vie. Le but, c'est de développer un sentiment d'appartenance», explique la coordonnatrice. Il faut dire que ce secteur de Canton-Tremblay se trouve un peu à l'écart de la Ville. Les jeunes auront donc maintenant la chance de socialiser et de briser l'isolement.
Mauvaise surprise
Jean-Yves Provencher et l'équipe de la Maison des jeunes Évasion ont eu une mauvaise surprise récemment. Le solage du pavillon du parc Colinette, construit en 2003, est fissuré et la Ville doit procéder aux réparations nécessaires. Cette situation a mis un peu de sable dans l'engrenage, mais les appels d'offres pour les travaux seront lancés sous peu et l'ouverture du nouveau point de service de la Maison des jeunes aura lieu comme prévu en septembre.
«Je suis très fier de ce qui se passe ici. Il va y avoir une meilleure surveillance, mais, surtout, il va y avoir de l'animation dans le quartier. C'était un beau défi. Je suis heureux du dénouement de ce dossier et de savoir que les lieux ne seront pas abandonnés. Il y a beaucoup de jeunes familles qui habitent ici et c'est un quartier à découvrir. Le parc va être familial», conclut Jean-Yves Provencher, qui souhaitait ficeler ce dossier avant de se retirer de la politique municipale au terme du présent mandat.