Saguenay donne son feu vert à la construction de la maison.

Maison de conteneurs: la construction peut aller de l’avant

Le propriétaire d’une maison fabriquée à partir de conteneurs de bateau, en construction sur la rue de l’Orée des champs, à Arvida, peut dormir tranquille. Après avoir brandi la menace du constat d’infraction, Saguenay donne son feu vert.

Invité à faire le suivi dans ce dossier, à la suite de la publication d’un article dans Le Quotidien du 31 juillet, le directeur des communications de Saguenay, Jeannot Allard, a confirmé que le propriétaire a obtenu la bénédiction des services municipaux.

« Les travaux se poursuivent à la maison en conteneurs, car après discussions avec nos services, les constructeurs se sont conformés à notre réglementation. Aucun constat n’a été émis », a-t-il indiqué, par courriel.

Le chantier, mis en branle dans un nouveau quartier situé près du pont d’aluminium, dans le secteur Arvida, a reçu la visite d’inspecteurs de la division des permis au courant de l’été. Il était d’abord estimé que ce type de propriété en émergence, mais encore rare à Saguenay, enfreignait le règlement municipal stipulant qu’il est interdit d’utiliser des conteneurs maritimes pour le déploiement de projets résidentiels. En raison de la particularité du chantier, les travaux ont suscité l’intérêt du voisinage et un citoyen du quartier a fait une plainte. L’entrepreneur au dossier est la compagnie Thinking Habitat, dont les assises sont situées à Longueuil. La compagnie se spécialise dans la construction de bâtiments modulaires étanches, de résidences, de chalets, d’hôtels et de complexes multilogements.