L’ex-député de Dubuc, Serge Simard, est en réflexion sur son avenir politique et n’exclut pas se présenter aux élections municipales de Saguenay en 2021.
L’ex-député de Dubuc, Serge Simard, est en réflexion sur son avenir politique et n’exclut pas se présenter aux élections municipales de Saguenay en 2021.

Mairie de Saguenay: Serge Simard y réfléchit

L’ex-député libéral de la circonscription de Dubuc, Serge Simard, pourrait se présenter aux élections municipales de Saguenay à l’automne 2021. L’homme de 70 ans a toujours la flamme pour la politique, mais avoue qu’une réflexion s’impose avant de se lancer.

Serge Simard devrait annoncer sa décision finale vers la fin du mois d’octobre. D’ici là, il compte profiter des vacances pour réfléchir et en discuter avec sa famille. « Je dois parler de ça en famille. On fait des sacrifices quand on fait de la politique. J’en ai fait durant 15 ans, alors je crois qu’il faut y réfléchir et planifier une vie familiale intense et solide », a avoué M. Simard, lui qui a été sept ans dans la politique municipale avant de faire le saut au provincial pendant huit ans.

M. Simard a raconté au Quotidien que plusieurs personnes l’ont approché depuis le printemps, sans toutefois mentionner de qui il s’agit. « Je leur ai dit que j’allais y penser. Tu ne dis pas oui ou non sur un coup de tête. Il nous reste encore plus d’un an avant les élections, alors il n’y a rien qui presse pour l’instant. Si c’est positif, on va s’assurer d’avoir une équipe dynamique et qui va bien servir la population », a expliqué celui qui a été conseiller municipal de Saguenay de 2003 à 2008.

Il ne le cache pas, il a un intérêt certain envers la politique. « J’ai toujours aimé ça. J’en fais encore un peu avec Dominique Anglade. Pas directement, mais je suis encore actif. On peut sortir le gars de la politique, mais pas la politique du gars. J’ai mon expérience et mon franc-parler à offrir à la population. »

Durant son parcours politique, M. Simard a notamment occupé le poste de président de l’arrondissement de La Baie. Sur la scène provinciale, il a été nommé au conseil des ministres le 18 décembre 2008 en tant que ministre délégué aux Ressources naturelles et à la Faune, en plus d’être ministre responsable des régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord.

Rappelons que la mairesse actuelle, Josée Néron, a déjà affirmé vouloir se représenter pour la prochaine élection. Le maire de Desbiens, Nicolas Martel, a lui aussi démontré de l’intérêt pour la mairie de Saguenay, mais il n’a toujours pas pris de décision quant à son avenir.

Faire prospérer la ville et la région

M. Simard a avoué être un militant pour les grands projets. Selon lui, ils sont essentiels pour le développement de la région. « Les défis sont grands. Ce qui me préoccupe, c’est le développement de ma ville et de ma région. C’est sûr que je suis pour et c’est l’avenir de la région. On n’a pas le choix, on est rendu là. Si on ne les fait pas, les jeunes vont partir et l’avenir économique de la région va être en péril », a avoué celui qui arbore un masque à l’effigie de GNL Québec.

Il croit d’ailleurs que les élus en place manquent de leadership dans le dossier des grands projets. « Ça prend des investisseurs dans ces projets et les grands financiers ne peuvent pas dire que la Ville est en accord et en arrière des projets. Saguenay doit être un leader à l’échelle provinciale. Il n’y a pas beaucoup de villes qui ont la chance d’avoir trois gros projets dans leur coffre. »