La candidate du Parti vert, Lynda Youde, pose avec le militant Vincent Gosselin.

Lynda Youde souhaite plus d'investissements en environnement

Lynda Youde, candidate fédérale du Parti vert dans Chicoutimi-Le Fjord, propose une solution pour que l’expansion de la Fromagerie Boivin de La Baie puisse voir le jour. Elle souhaiterait que le gouvernement crée un volet environnemental au Fonds d’investissement fédéral.

L’objectif de ce nouveau volet viserait la création de dispositifs de prétraitement, qui aiderait les fromageries à respecter les nouvelles normes imposées par le gouvernement sur les effluents des fromageries tout en respectant l’environnement.

Lynda Youde propose l’implantation de biodigesteurs, par exemple, qui permettrait de diminuer la charge des effluents. « La solution passe par du prétraitement à la fromagerie avant le rejet à l’égout », affirme la candidate dans un communiqué de presse.

Lynda Youde est consciente que cette décision impliquerait des coûts, mais pense qu’il serait plus bénéfique pour l’entreprise d’aller dans la direction de l’environnement, plutôt que d’annuler les investissements initiaux.

« On ne veut pas que M. Boivin pense au prix que ça coûte en premier, l’environnement est tout aussi important. Les emplois rapportent eux aussi une richesse pour la municipalité, il faut les garder chez nous », a affirmé la candidate verte.

Les efforts du Parti vert sont donc de faire réaliser à Luc Boivin que plusieurs options s’offrent à lui. « La décision dépend toujours des entreprises et de leur expansion, mais on veut que Luc Boivin sache et regarde toutes les nouvelles technologies qui sont offertes sur le marché. Avec les universités qui font constamment des recherches, il y a là plusieurs solutions à son problème de déversement », indique la candidate dans une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.

Au passage, la candidate du Parti vert faisait remarquer que les normes étaient encore plus sévères en Europe. « Les normes dépendent de l’emplacement et des technologies qui sont disponibles. L’objectif ici est d’installer une technologie pour respecter les nouvelles normes », a souligné Lynda Youde.

Rappelons que mardi, Luc Boivin avait déclaré aux médias son intention d’annuler complètement ses investissements dans son usine de La Baie si la ville ne payait pas les infrastructures. Cette décision faisait suite aux nouvelles normes imposées par le gouvernement sur la quantité d’effluents envoyés dans les égouts. La fromagerie de La Baie, qui avait droit à 440 kilos par jour grâce à son entente avec la municipalité, a maintenant une charge maximum de 250 kilos par jour.