La dizaine de travailleurs affectés aux travaux de démantèlement des bâtiments de l’ex-usine Graphic Packaging devraient terminer la démolition de la tour du lessiveur, de la bouilloire de récupération et la cheminée principale en septembre, avant de passer à l’étape de décontamination des sols.

L’usine Graphic Packaging s’efface

Après avoir fait couler beaucoup d’encre ces dernières années en raison de son état de désuétude et de sa dangerosité, l’ex-usine de Graphic Packaging, située dans le secteur du chemin Saint-André à Jonquière, disparaît graduellement.

Lors d’une visite effectuée à la porte du chantier de démolition, il a été possible de constater que l’entrepreneur mandaté pour effectuer le travail a procédé à une grande partie du travail. Il ne reste debout que la tour du lessiveur, les bâtiments entourant la bouilloire de récupération et la haute cheminée rouge et blanche. Cette dernière devrait être la dernière structure en hauteur à tomber sous le pic des démolisseurs.

La dizaine de travailleurs affectés aux travaux de démantèlement des bâtiments de l’ex-usine Graphic Packaging devraient terminer la démolition de la tour du lessiveur, de la bouilloire de récupération et la cheminée principale en septembre, avant de passer à l’étape de décontamination des sols.

La dizaine de travailleurs présents sur place procèdent à la démolition à l’aide de pelles hydrauliques munies de mâchoires. Les travailleurs devraient avoir terminé le travail en septembre, selon le calendrier prévu au plan de démantèlement soumis au ministère de l’Environnement du Québec.

Par la suite, les murs et les structures seront démolis à partir de l’extérieur. Les dalles au sol, les fondations souterraines et les pieux seront conservés et laissés sur place.

La dizaine de travailleurs affectés aux travaux de démantèlement des bâtiments de l’ex-usine Graphic Packaging devraient terminer la démolition de la tour du lessiveur, de la bouilloire de récupération et la cheminée principale en septembre, avant de passer à l’étape de décontamination des sols.

Après la démolition de l’usine, la phase de décontamination des sols sera entamée au printemps 2020.

Selon les estimations produites, les quantités de matières résiduelles non dangereuses provenant de la démolition sont estimées à 11 000 tonnes métriques de concassé de béton, de ciment et de briques, 150 tonnes métriques de briques réfractaires, 250 tonnes métriques d’amiante non friable et 20 tonnes métriques de verre et plastique.

La dizaine de travailleurs affectés aux travaux de démantèlement des bâtiments de l’ex-usine Graphic Packaging devraient terminer la démolition de la tour du lessiveur, de la bouilloire de récupération et la cheminée principale en septembre, avant de passer à l’étape de décontamination des sols.

Pour la petite histoire, les installations érigées en 1962 ont abrité une ancienne usine de pâte chimique (kraft) qui a cessé ses opérations en 2006, puis une cartonnerie qui a fermé en 2015.

Ces installations incluent les bâtiments de l’ancienne cartonnerie et de l’ex-usine de pâte. Construits en 1962, les bâtiments et les bassins sont liés à deux systèmes de traitement secondaire des effluents, à une sous-station électrique, à un site d’enfouissement de résidus, à un site d’entreposage de copeaux et de résidus ligneux, ainsi qu’à des stations de pompage d’eau.

La dizaine de travailleurs affectés aux travaux de démantèlement des bâtiments de l’ex-usine Graphic Packaging devraient terminer la démolition de la tour du lessiveur, de la bouilloire de récupération et la cheminée principale en septembre, avant de passer à l’étape de décontamination des sols.

Les sites d’enfouissement et d’entreposage sont situés dans la portion nord du site, tandis que les installations des systèmes de traitement secondaire sont situées au sud-est de la cartonnerie.