L’UQAC espère que la nouvelle mouture proposée par le baccalauréat en informatique de la science des données et de l’intelligence d’affaires sera un succès mesurable à celui du baccalauréat en conception de jeux vidéo, lancé il y a quelques années.

L’UQAC lance un programme consacré à la science des données

Après le succès rencontré avec le baccalauréat en conception de jeux vidéo, l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) tentera de répéter l’expérience en explorant un nouveau terrain en pleine croissance : la science des données.

Mentionné brièvement par la rectrice de l’UQAC, Nicole Bouchard, lors d’une allocution donnée pendant le colloque Women in Data Science, qui se tenait lundi à Chicoutimi, le nouveau baccalauréat en informatique de la science des données et de l’intelligence d’affaires est une refonte du baccalauréat en informatique de gestion. Professeur au département d’informatique et de mathématique et fondateur du nouveau programme, Bruno Bouchard, explique que ce changement découle d’une évolution dans le rôle de l’informaticien de gestion.

« L’informaticien de gestion est au service des besoins des entreprises. Il va, par exemple, créer des applications, des outils de gestion des ressources humaines, des choses dont pourrait avoir besoin l’entreprise. Maintenant, les besoins ont changé. Aujourd’hui, on parle plutôt de métadonnées, d’intelligence artificielle, de gestion des réseaux sociaux, d’analyse de données et de tableaux de bord pour avoir une vision globale de la productivité. Les entreprises manufacturières se concentrent sur l’industrie 4.0. Elles installent des capteurs partout sur leur chaîne de production pour automatiser et optimiser leurs procédés. »

Afin de s’assurer que la nouvelle mouture du programme correspondent aux besoins réels du marché de l’emploi, de nombreuses consultations ont été faites avec des entreprises de la région et d’ailleurs, notamment CGI. Bruno Bouchard affirme également avoir recensé tous les emplois dans le domaine au Québec et au Canada pour voir les tâches, les compétences et même les noms donnés aux informaticiens de gestion nouveau genre. Il ajoute avoir consulté tous les programmes traitant de la science des données en Amérique du Nord.

Ce nouveau programme est donc à la fine pointe de la nouveauté. « On se ramasse comme les seuls, au Québec, à être à jour comme ça dans le domaine, mentionne Bruno Bouchard. Notre souhait, c’est de refaire le même coup qu’avec le programme de jeux vidéo. On est des pionniers dans le domaine. »

Ouvert en septembre, le baccalauréat n’est pas contingenté, pour l’instant. M. Bouchard dit avoir déjà reçu des centaines de demandes d’admission, et ce, seulement pour les étudiants étrangers. « Les demandes québécoises ne sont pas encore rentrées. J’invite tous les étudiants, particulièrement ceux de la région, à soumettre leur demande », indique le professeur, soulignant le grand pouvoir d’attractivité qu’une telle offre universitaire pourrait avoir sur la région.

Sans vouloir s’avancer sur le sujet, il a tout de même avoué avoir reçu des commentaires très positifs de la part de la communauté et des entreprises du Saguenay–Lac-Saint-Jean. « On n’est pas rendu là, mais on va regarder les partenariats possibles, c’est certain. »

Le programme sera également offert en formule de certificat, pour les gens qui souhaiteraient suivre une formation d’appoint. « On compte l’offrir en ligne, éventuellement, d’ici quelque temps », précise Bruno Bouchard.