Environ 160 étudiants ont voté sur la question entourant la participation de l’UQAC à la grève mondiale sur l’urgence climatique.

L’UQAC en grève le 15 mars

Les étudiants de l’Université du Québec à Chicoutimi seront en grève le 15 mars prochain, dans le cadre du mouvement québécois « La planète s’invite à l’Université ». Lors d’une assemblée générale spéciale, mercredi midi, les membres du MAGE-UQAC ont voté en faveur d’une levée de cours à 130 contre 33. Six bulletins de vote ont été déclarés non valides.

L’exécutif du MAGE-UQAC va maintenant rencontrer l’administration de l’établissement d’enseignement pour obtenir la collaboration des professeurs. Déjà, une quarantaine de professeurs et chargés de cours ont signé une lettre d’appui au mouvement étudiant environnemental.

« On est satisfait du résultat, dans le sens que j’ai eu l’impression que tout le monde a pu dire ce qu’il avait à exprimer et les gens ont pu le faire dans le respect », a résumé le président du MAGE-UQAC, Keven Desgagné, se disant satisfait du taux de participation à l’assemblée, même si le MAGE-UQAC compte plus de 6000 membres.

« On aimerait toujours avoir un plus grand nombre de participants, mais je suis content qu’il y en ait eu plus de 160 », a-t-il convenu.

« Ça démontre qu’il existe une démocratie et les gens qui n’ont pas assisté à l’assemblée font confiance à ceux qui ont voté, a-t-il ajouté. Il y a toujours des gens qui ne sont pas contents, mais en fin de compte, ils respectent notre processus et ils font confiance à nos règlements. »

Le comité environnemental va se réunir pour établir les actions concrètes du 15 mars prochain. La population en général a été invitée à se joindre à la journée de mobilisation.

« On veut être solidaires face à un mouvement provincial et même mondial, a exprimé Keven Desgagné. C’est notre façon de dire que tout le monde est conscient d’une situation qui touche tout le monde. »

Cégep de Jonquière

L’Association générale des étudiantes et étudiants du Cégep de Jonquière a aussi voté en faveur d’un mandat de grève pour le 15 mars.