Lucien Boivin souhaite finalement briguer un dernier mandat

Après avoir annoncé son retrait de la préfecture de la MRC du Domaine-du-Roy, le maire de Saint-Prime, Lucien Boivin, a finalement décidé de se présenter à nouveau pour un dernier mandat de deux ans.

« Je voulais laisser ma place à Luc Chiasson, le maire de Chambord, mais il n’est pas en mesure de se présenter, pour des raisons professionnelles », a expliqué Lucien Boivin. Pour l’instant, le maire de La Doré, Yannick Baillargeon, est le seul autre élu à avoir soumis sa candidature pour devenir le prochain préfet de la MRC du Domaine-du-Roy.

« La passion m’habite toujours et on m’a demandé si j’avais toujours de l’intérêt pour occuper le poste de préfet », ajoute le maire de Saint-Prime, qui préfère avoir une élection pour le poste de préfet plutôt qu’être élu par acclamation.

Ce dernier veut continuer le travail qu’il a entamé au cours des deux dernières années. Il admet au passage qu’il devra mieux déléguer les dossiers à différents acteurs pour siéger au sein des tables locales et régionales pour conserver un meilleur rythme de vie.

Il y a quelques mois, le maire de Saint-Prime a connu des ennuis de santé, causant une forte baisse d’énergie. Des examens médicaux ont alors révélé qu’il avait des problèmes avec sa glande thyroïde. Avec une médication bien dosée, Lucien Boivin a maintenant repris la forme et il est prêt à reprendre ses dossiers, notamment celui de l’élection du prochain préfet au suffrage universel.

« J’aimerais être à la barre de la MRC pour la naissance du nouveau mode d’élection », dit-il.

Le prochain préfet sera choisi par les neuf maires de la MRC lors de la séance du conseil le 27 novembre prochain. Guillaume Roy