Le vote se déroulait de 10 h à 20 h à la salle commaunautaire Gaston-Vallée de la municipalité.

Luc Chiasson tend la main

Le règlement d’emprunt de 1,2 M $ du projet du Manoir Chambordais, une résidence de 24 logements pour personnes âgées à Chambord, a été appuyé à près de 64 %, à l’issue du référendum qui s’est déroulé dimanche dans la municipalité. Un peu plus de 50 % de la population a exercé son droit de vote.

Au total, 481 citoyens ont donné leur aval au projet, soit 63,96 % des votes, tandis que 254 personnes s’y sont opposées, ce qui correspond à 33,78 % des voies. Dix-sept votes ont été rejetés.

Un total de 752 citoyens ont participé au référendum, en votant par anticipation ou en se rendant aux urnes, dimanche, à la salle communautaire Gaston-Vallée, de 10 h à 20 h. Quelque 1400 électeurs étaient inscrits sur la liste électorale du Directeur général des élections du Québec.

Le maire de la municipalité, Luc Chiasson, a accueilli favorablement le résultat du vote. Il assure que la municipalité offrira toute sa collaboration au propriétaire de la Résidence Lamy, Patrick Ménard, qui s’opposait au projet, lui qui craint que la construction du manoir nuise au projet d’agrandissement de sa propre résidence pour personnes âgées.

« Ce qui est important pour moi, ce soir, c’est de lancer un message à tout le monde, et principalement au propriétaire de la résidence Lamy, que la municipalité va collaborer pour l’aider dans le développement de son entreprise », a exprimé le maire Chiasson, en entrevue avec Le Quotidien, dimanche, vers 21 h. Il a réitéré que les deux projets pourront cohabiter et offrir des services complémentaires.

Prochaines étapes

Maintenant que le projet du Manoir Chambordais a reçu l’aval de la population, la municipalité fera parvenir prochainement le règlement d’emprunt de 1,2 M $ au ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire pour autorisation finale.

Le Manoir Chambordais, un organisme à but non lucratif, prendra ensuite la suite du dossier en charge. Il a été entendu, a expliqué M. Chiasson, que l’organisme poursuivra sa campagne de financement, et que le montant total amassé sera déduit de l’emprunt contracté par la municipalité. Jusqu’à maintenant, 200 000 $ ont déjà été obtenus grâce à des subventions, a précisé M. Chiasson.

Un projet de 4,6 M $

Il rappelle que l’emprunt contracté par la municipalité sera financé en totalité grâce aux redevances obtenues par la minicentrale de Val-Jalbert. Le coût du projet est estimé à quelque 4,6 M $, qui sera financé par la municipalité, par le gouvernement du Québec et par la campagne de financement.

Rappelons que le référendum sur le Manoir Chambordais a été tenu après que 10 % de la population de Chambord ait précédemment signé le registre de la municipalité afin de s’opposer au règlement d’emprunt. Plutôt que d’abandonner le projet, le conseil municipal a choisi de tenir un référendum afin de permettre à l’ensemble de la population de se prononcer.

Près de 64% des citoyens de Chambord qui ont exprimé leur droit de vote ont appuyé le projet du Manoir Chambordais, à l’issue du référendum qui s’est tenu dans la municipalité, dimanche.