Luc Boivin confirme qu'il ne briguera pas la chefferie du Parti des citoyens.

Luc Boivin renonce à la mairie

Luc Boivin renonce à nouveau à la mairie de Saguenay.
Après avoir laissé entendre, lundi, que la porte était toujours ouverte, le conseiller municipal baieriverain confirme qu'il ne sera pas candidat, ni à titre de chef du Parti des citoyens de Saguenay (PCS) ni comme indépendant.
« Je ne peux pas. Il faut se ramener à la réalité. J'ai une famille, j'ai des obligations professionnelles. Je ne peux faire autrement que de maintenir ma décision du mois de mars », a-t-il déclaré, au cours d'un entretien téléphonique.
Après des mois de spéculations, il avait alors annoncé en exclusivité dans les pages du Quotidien qu'il tirait un trait sur la mairie. Du même souffle, il donnait son appui à Jean-Pierre Blackburn. L'ex-député et ministre conservateur a été investi chef du PCS au printemps dernier, sans opposition. Lundi, Jean-Pierre Blackburn a quitté la barre de la formation politique avec fracas. Lors d'un point de presse tenu mardi à sa résidence, le chef démissionnaire a écorché l'administration Tremblay et a dirigé quelques flèches à l'endroit de Luc Boivin, qu'il accuse d'avoir participé à une seule des réunions qu'il a tenues depuis son accession à la direction du parti. 
Luc Boivin confirme qu'il souhaite poursuivre son engagement comme conseiller municipal et qu'il sera candidat le 5 novembre.