Le chef cuisinier Luc-Antoine Cauchon est le candidat de Québec solidaire dans la circonscription de Roberval.

Luc-Antoine Cauchon candidat pour Québec solidaire

Québec solidaire a choisi son candidat pour affronter le premier ministre et député de Roberval, Philippe Couillard. Il s’agit de Luc-Antoine Cauchon, un chef cuisinier originaire de Roberval et qui habite maintenant Montréal.

En 2014, lors du dernier scrutin provincial, le jeune homme de 34 ans était candidat pour Option nationale dans cette même circonscription. Il avait récolté 0,68 % des votes.

« J’ai choisi la circonscription que j’aime. Ça n’a pas d’importance [que ce soit celle du premier ministre sortant]. Je ne veux pas me positionner pour gagner. Je suis là pour les bonnes raisons, c’est-à-dire de faire valoir des idées », exprime-t-il.

Exode des jeunes
Le Robervalois entend gagner l’électorat en misant sur des enjeux comme le salaire minimum à 15 $, l’exode des jeunes et la nationalisation des industries.

« Je suis un exemple de ce qui ne se passe pas bien en région. Je dois aller ailleurs pour apprendre et je manque d’opportunités pour revenir. Il faut que notre développement économique soit vivant. Il n’y a pas juste le Plan Nord comme le croit Philippe Couillard », souligne celui qui compte passer l’été à Montréal puis revenir au début de l’automne pour commencer sa campagne sur le terrain.

Luc-Antoine Cauchon est conscient que les chances qu’il l’emporte sur M. Couillard sont minces, mais tout n’est pas impossible selon lui.

« Au départ, on ne me donne pas beaucoup de chances, mais il faut être positif. […] Nos dirigeants dorment au gaz. Nos idées à nous peuvent paraître radicales dans le sens que ça sort de l’ordinaire, mais quand on y pense, c’est logique », estime le Jeannois.

Québec solidaire tenait sa soirée d’investiture à Saint-Prime jeudi soir. Luc-Antoine Cauchon était le seul candidat à se présenter sous la bannière de ce parti politique dans la circonscription de Roberval.