Louis Coulombe

Louis Coulombe quitte ses fonctions à son tour

Le directeur exécutif de Saguenay, Me Louis Coulombe, quitte ses fonctions. Une entente a été conclue entre lui et la Ville, en soirée jeudi. Les détails financiers de l’entente seront dévoilés lundi, à la convenance du principal intéressé et de la mairesse, Josée Néron. L’indemnité de départ friserait le demi-million de dollars.

L’attachée de presse de la mairesse Josée Néron, Cindy Girard, a confirmé au Progrès, vendredi, qu’une entente avait bel et bien été conclue entre les deux parties, mais ne pouvait confirmer le montant de la prime que recevra Me Louis Coulombe. 

«Oui, une entente est survenue à la suite d’une séance extraordinaire du conseil municipal, qui avait lieu jeudi après-midi. Les détails seront divulgués lundi, à la convenance de M. Coulombe et de la mairesse, qui est actuellement à l’extérieur de la région pour des raisons personnelles», a affirmé Mme Girard. Cette dernière n’a pu confirmer ni infirmer que le poste qu’occupait Me Coulombe serait aboli. 

Louis Coulombe bénéficiait d’un contrat de 10 ans qui venait à échéance en 2026. Il avait également la possibilité de le renouveler pour un autre cinq ans. Il touchait un salaire annuel de 149 700 $. 

Le Progrès a contacté Me Coulombe directement, vendredi soir, mais celui-ci a refusé de commenter la situation. 

Danielle Godin

Questionnée à propos de la situation de la directrice de l’arrondissement de Jonquière, Danielle Godin, l’attachée de presse du cabinet de la mairesse a affirmé que la dame était toujours à l’emploi de la Ville. Cindy Girard n’a toutefois pu dire quel poste elle occupe présentement. «Nous ferons le point sur cette situation lundi également. Mais Mme Godin est toujours une employée de Saguenay», a noté Mme Girard. 

Le dossier de Danielle Godin était l’un des derniers à régler pour permettre à la mairesse Josée Néron de pouvoir compter sur une fonction publique apolitique. En effet, cette ex-attachée politique a également été promue dans la fonction publique régulière par une décision du maire Jean Tremblay.