Jean-Pierre Blackburn, candidat indépendant à la mairie de Saguenay, souhaite mettre sur pied une politique de développement du logement social à Saguenay en consultant les divers intervenants du milieu.

Logement social: Blackburn veut mettre fin au cas par cas

Le candidat indépendant à la mairie de Saguenay Jean-Pierre Blackburn souhaite éliminer le cas par cas dans le dossier du logement social de la municipalité en élaborant une politique de développement avec l’aide des intervenants du milieu. Il refuse de soutenir le projet de coopérative La Solidarité de Loge m’entraide, tel que présenté, mais se dit ouvert aux discussions.

«L’objectif est de mieux planifier pour le futur, afin que la municipalité puisse poursuivre sa collaboration sur des bases solides, sur des critères objectifs, qui puissent tenir compte des besoins prioritaires des diverses clientèles, du nombre de logements disponibles, des collaborations possibles, avec le marché privé et aussi, de la capacité financière des contribuables», a-t-il exposé, devant les médias, convoqués dimanche après-midi à son local de campagne électorale, à Chicoutimi.

S’il est élu maire de Saguenay, M. Blackburn compte former un comité rassemblant des intervenants du milieu afin de définir les besoins en matière de logement social et les solutions envisageables. Cette politique de développement du logement social «réfléchie et élaborée par des experts» rassemblerait, entre autres, la Fédération régionale des organismes sans but lucratif d’habitation, la Fédération des coopératives d’habitation du Royaume, l’Office municipal d’habitation de Saguenay, la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la région, le Groupe de ressources techniques BRICH, Loge m’entraide ainsi que des bénévoles d’organismes et des représentants de la Ville, a énuméré le candidat.

Jean-Pierre Blackburn souhaite ainsi éviter «des frictions qui ne sont pas nécessairement souhaitables pour l’une ou l’autre des parties», comme il le constate actuellement.

Loge m’entraide

Le candidat à la mairie refuse ainsi de soutenir la demande de Loge m’entraide pour la réalisation de la coopérative d’habitation La Solidarité, un projet de 12 logements à Kénogami pour lequel l’organisme milite depuis deux ans. La coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, réclame une subvention de 71 300$ par année pendant 10 ans et un rabais de taxes de 25 ans.

Jean-Pierre Blackburn a précisé que le projet de coopérative ne sera pas considéré lors de l’élaboration de la politique de développement du logement social. «Ça va se faire en parallèle.»

Il juge que le plan d’affaires de la coopérative La Solidarité doit être refait pour en arriver «à un coût raisonnable». «Bien sûr, qu’elle [Sonia Côté] souhaiterait qu’on prenne des engagements en cours de campagne électorale, mais je pense que dans les circonstances, je ne trouverais pas ça approprié», a-t-il affirmé, en disant demeurer sensible au projet, en parlant d’une coopérative de 24 logements, alors que le projet en compte 12.

Il a plus tard contacté Le Quotidien à ce sujet pour rajuster le tir en spécifiant que les données présentées précédemment devant les médias pour étayer son argumentation étaient effectivement basées sur un calcul de 12 logements. Il avait alors souligné que la subvention de 72 000 $ demandée, par unité de logement, par mois, revenait à une aide de 500$ par mois, tandis que le loyer moyen à Saguenay est de 585$.

En conférence de presse, M. Blackburn a soutenu avoir rencontré Sonia Côté le 7 avril et ne compte pas la rencontrer de nouveau d’ici le jour du vote.

Organismes communautaires

Par ailleurs, le candidat indépendant a réitéré son intention de remettre entièrement entre les mains des élus les subventions accordées aux organismes communautaires de Saguenay, en établissant par exemple un plan sur trois ou cinq ans.