Tel que promis, l'organisme Loge m'entraide et sa coordonnatrice Sonia Côté, accompagnée d'une vingtaine de militants, ont tenu un premier sit-in silencieux dans les escaliers conduisant à la salle du conseil municipal de l'Hôtel de ville de Chicoutimi.

Loge m'entraide tient son «sit-in» silencieux

Tel que promis, l'organisme Loge m'entraide et sa coordonnatrice Sonia Côté, accompagnée d'une vingtaine de militants, ont tenu un premier sit-in silencieux dans les escaliers conduisant à la salle du conseil municipal de l'Hôtel de ville de Chicoutimi dans le but d'obtenir une aide de 750 000 $ étalée sur 10 ans et un rabais de taxes pour le projet de la Coopérative d'habitation la Solidarité dans le secteur Kénogami.
Pendant une heure, les citoyens chaussés de couvre-pied hygiénique ont occupé dans un silence complet la moitié de l'escalier avec pour objectif d'infléchir le maire Jean Tremblay qui a déjà opposé une fin de non-recevoir au financement du projet de 12 logements sociaux.
Après 58 minutes, la coordonnatrice Sonia Côté a rompu le silence en répondant aux propos du maire. « On répond que le projet Solidarité est très raisonnable. Le maire dit qu'il y a d'autres besoins pour les organismes de charité. Qu'est-ce qui fait qu'il y a tant de ménages qui ont recours à ces organismes, c'est parce qu'il y a trop de ménages qui consacrent trop d'argent à leur logement. Notre objectif est de fonder 12 logements sociaux d'ici cinq ans. On a récolté 70 000 $ pour ce projet et cinq millions $ par nos propres moyens dans le passé », a mentionné Mme Côté.
Loge M'entraide prévoit la tenue d'un second sit-in le 10 mars prochain à 10 h. Elle souhaite qu'au moins quinze citoyens se présentent sur place.