Sonia Côté en compagnie de la ministre Andrée Laforest, l'été dernier.

Loge m'entraide réclame la suspension des expulsions

Loge m’entraide réclame une intervention de la ministre de l’Habitation, Andrée Laforest, pour « éviter que des locataires soient à la rue » en pleine crise de la COVID-19.

Alors que la Régie du logement a annoncé la suspension de la majorité de ses audiences, « sauf celles pouvant mener à l’expulsion des locataires », la coordonnatrice de l’organisme, Sonia Côté, joint sa voix à celle du Regroupement des comités logements et associations de locataires du Québec (RCLALQ) et demande à la députée de Chicoutimi d’ordonner un moratoire sur l’expulsion des locataires.

Loge m’entraide donne l’exemple de l’Espagne et de Seattle, qui ont adopté des moratoires sur les évictions de locataires, de même que de la France, où les expulsions locatives sont interdites deux mois de plus. « Que se passerait-il si des locataires devaient être en quarantaine et être expulsés de leur logement ? On parle ici d’une question de santé et de sécurité publique, qui a pour but de protéger les locataires vulnérables afin qu’ils ne se retrouvent pas à la rue en pleine pandémie mondiale ! » 

+

ALEXIS BRUNELLE-DUCEPPE INTERROMPT SON BUREAU MOBILE

Par mesure de précaution, le député de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, a annoncé, dimanche, la suspension des séances de son bureau mobile pour deux semaines. Le bureau de circonscription demeure ouvert, selon le communiqué transmis par son équipe. Les personnes responsables du bureau mobile continueront d’assurer les suivis et les services par télétravail. Martin Raymond et Michel Gagnon, respectivement pour Lac-Saint-Jean-Est et le Haut-du-Lac, peuvent être joints au 418 669-0013 ou au michel.gagnon.335@parl.gc.ca.

+

LES ÉGLISES EMBOÎTENT LE PAS

En réaction aux mesures annoncées par le gouvernement Legault, l’Assemblée des évêques du Québec recommande «l’annulation de toutes les célébrations et de toutes les activités publiques dans les églises du Québec», indique un communiqué transmis dimanche. «Là où ce sera possible, il est souhaitable que les églises demeurent ouvertes pour la prière et le recueillement strictement personnels», est-il ajouté.