Sonia Côté

Loge m'entraide prête à collaborer au comité

Malgré ses premières réticences face au Comité sur le logement social, annoncé par Saguenay en mars, l’organisme Loge m’entraide se dit prêt à collaborer à la première rencontre du comité prévue mercredi.

Le comité doit rassembler une quinzaine d’intervenants municipaux et du milieu de l’habitation, tels que des représentants de l’Office municipal d’habitation de Saguenay, de la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ), du service d’urbanisme de Saguenay et du conseil municipal de Saguenay, énumère l’organisme, par voie de communiqué.

« Si Loge m’entraide accepte de siéger sur ce comité, c’est dans le but de collaborer avec des alliés au développement de logements sociaux et non pas se chicaner avec des adversaires comme la CORPIQ », précise la coordonnatrice Sonia Côté.

L’organisation rappelle ne pas comprendre la présence de la CORPIQ au sein du Comité sur le logement social, la CORPIQ s’opposant, selon l’organisme, « au développement de projets comme celui de la Coopérative d’habitation La Solidarité que Loge m’entraide entend revendiquer » lors des réunions.

Taux d’inoccupation de 6,8 %

Saguenay a mis sur pied ce comité afin d’approfondir la réflexion sur les besoins en logement social, alors que le taux d’inoccupation des logements est l’un des plus élevés de la province.

Il atteignait 6,8 % dans la région métropolitaine (RMR) de Saguenay, selon le Rapport sur le marché locatif de la RMR Saguenay de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, publié en 2017. « La région de Saguenay continue ainsi de présenter la proportion de logements vacants la plus élevée parmi les six régions métropolitaines du Québec », pouvait-on y lire.