Loge m’entraide lorgne le terrain de l’ex-église Ste-Cécile

Loge m’entraide lorgne le terrain de l’ancienne église Saint-Cécile à Kénogami. L’organisme s’adresse au Service des successions de Revenu Québec afin de vérifier s’il serait ouvert à lui vendre le terrain à un coût symbolique pour y construire la Coopérative d’habitation La Solidarité.

« Est-ce que le gouvernement du Québec, par l’entremise du Service des successions à Revenu Québec, serait ouvert à vendre le terrain de l’ex-église Ste-Cécile, pour une somme symbolique, afin d’aider la réalisation de la Coopérative d’habitation La Solidarité, au grand bonheur des ménages locataires appauvris de Jonquière ?», questionne Loge m’entraide dans la lettre envoyé au Service des successions de Revenu Québec à qui appartient le terrain de l’ex-église Sainte-Cécile démolie dernièrement. 

Loge m’entraide avait d’abord envoyé une lettre à la Société québécoise des infrastructures, qui lui a répondu que le terrain appartient au Service des successions à Revenu Québec. Une nouvelle copie sera donc acheminée au service. Un exemplaire a également été envoyé à la mairesse de Saguenay et à la ministre de l’Habitation. Loge m’entraide espère obtenir leur soutient. 

Il s’agit du quatrième terrain vacant du secteur Kénogami ciblé par l’organisme afin d’y ériger la coopérative. Un terrain privé en vente réservé par Loge m’entraide depuis 2015, le terrain de l’ex-boulangerie Fortin, ainsi que le terrain de l’ex-hôtel de ville sont également dans la mire de l’organisme.  

« Les terrains sur lesquels pourrait naître la coopérative d’habitation La Solidarité ne cessent de pulluler à Kénogami! C’est impossible que parmi les quatre que nous proposons, la Ville n’accorde pas son soutien à un seul pour que se réalise ce projet coopératif réclamé depuis 2013 en faveur des mal-logés de Jonquière», affirme la coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté. 

Cette dernière estime que le terrain de l’ex-église aurait une symbolique particulière. « Avouons que ce serait hautement symbolique si la Coopérative d’habitation La Solidarité, pour laquelle Sa Sainteté le pape François a offert deux dons, devait se bâtir sur le terrain même d’une église qui a été démolie ».

En 2009, le propriétaire de l’église Sainte-Cécile de l’époque, André Reid, avait offert de vendre le bâtiment à Loge m’entraide pour la somme symbolique de 1$. «Nous pouvions construire dans cette église 37 logements sociaux incluant un stationnement intérieur. En contrepartie, pour obtenir une subvention, Loge m’entraide devait amasser 4,1 $ millions en dons monétaires, ce qui a fait avorter le projet sur le champ.»

Jusqu’à maintenant, 178 120$ des 985 000$ requis pour la concrétisation de la coopérative d’habitation La Solidarité ont été amassés grâce à la contribution de 217 donateurs.